Morgan 3 Wheeler

Morgan 3 WheelerHabituellement sur Potato.fr, on parle moto de caractère, éventuellement side-car qui a de la gueule voir trike à poil, même si ça se fait rare. Voiture? Jamais! Et si l’engin était une belle anglaise avec un moteur V-Twin à injection essence de 1975cc de la marque S&S série X-Wedge, le tout refroidi par air. Tant pis pour le volant, il faut parler de cette incroyable Morgan 3 Wheeler, son double cylindre en V qui sert de pare choc, et sa ligne d’avion de chasse issus de la seconde guerre mondiale garni de chrome et de cuir.

Morgan 3 WheelerPetit retour en arrière. Produit depuis 1911 à partir de moteurs V-Twin tels que des J.A.P, en 1939, les moteurs V-Twin firent place aux moteurs quatre pattes Ford à soupapes latérales pour qu’en 1952 la production s’arrête au profit de voitures à quatre roues.

La mouvance rétro passe par là, et les designers de chez Morgan font le reste. Présenté au Salon de Genève en 2011, la firme britannique fait sensation en revenant sur ses classiques.Morgan 3 Wheeler Les rumeurs évoquent alors un moteur Harley-Davidson Screamin Eagle , couplé à une boite de vitesse Mazda à 5 rapports pour un poids total inférieur à 500 kg. Le prototype alors exposé au publique affichera un moteur S&S et un poids revu à la hausse de 25 petits kilos, qui restera sur le modèle commercialisé avec à la clé une homologation route pour les Etats-Unis et l’Europe.

Morgan 3 WheelerCôté performance, on retiendra les 6s affichés pour passer de 0 à 100km/h, pour un couple de 140N.m, et un poids réparti à l’avant pour lequel les deux pneus de 4.00 pouces de large sur 19 pouces de haut, et les deux freins à disques en acier ne pourront pas grand chose comparé aux 195km/h maxi que l’engin se dit pouvoir atteindre. Je vous invite à regarder l’épisode du Top Gear britannique ou le test de cet engin démoniaque est réalisé (en anglais). A noter que l’émission a décerné en 2011 le titre de « Not-a-car car of the year » award. Heureusement cela n’a pas découragé la firme anglaise de commercialiser cette pépite.

A partir de 25 000£, vous pourrez garnir votre garage d’un de ces petits bijoux métallurgique produit à 500 exemplaires par an, dont certaines séries spéciales pourraient aiguiser votre appétit (Gulf ou Superdry) a en vider un peu plus le portefeuille.

Source et images

Quand RSD se penche sur un Sportster pour Technics

Harley-Davidson Sportster 883 Iron - modifié par Roland Sand Design pour Technics (Panasonic) - crédit photo RSD

Harley-Davidson Sportster 883 Iron – modifié par Roland Sand Design pour Technics (Panasonic) – crédit photo RSD

Demander à un préparateur une moto modifiée pour l’occasion afin de faire un shooting publicitaire est relativement fréquent. Sauf que quand il s’agit de Roland Sand qui se penche sur un Sportster 883 Iron pour Technics, c’est la garantie pour Panasonic de se payer une tranche de custom sauvage, à la croisée de la population consommante.

 

Platine Technics SL-1200MK2

Platine Technics SL-1200MK2

Pour l’inspiration, RSD a pioché dans le catalogue de son client entre la platine analogique Technics 1200MKS, et le casque Technics  TDH1-1200. Panasonic s’est fait tailler un sporty sur mesure, dans un style café racer, avec des jantes à faire tourner des têtes et qui rappelent la platine surmontées de pneus Firestone Deluxe, ou encore le phare scrambler ou la selle à même le carénage. Parce qu’une vidéo vaut mieux qu’un long discours, on a même droit à un clip, où le crépitement du vinyle me donne des frissons dans le dos.

Le Sportster à quand même une sacré gueule, et le son incomparable du vinyle me rendrait presque nostalgique d’un bon disque de AC/DC.

Plus d’informations et d’images par ici

 

Friday Music – Hellectrokuters

Hellectrokuters - Rock'n'Roll beggars

Hellectrokuters – Rock’n'Roll beggars

Vu en concert au Show Bike Montalivet 2012, le groupe Hellectrokuters a visiblement sorti un album. Vu l’énergie dépensé sur scène, la voix du chanteur en la personne de Butch, le guitariste monté sur ressort j’ai nommé Sticks, et le batteur métronome du métronome aka Rico, autant parler de ce petit groupe frenchy que je me ferai un plaisir de revoir.

L’album est très facilement venu s’intercaler dans la playlist entre AC/DC et Gun’s and Roses sans sourciller, ce qui n’est pas forcément évident de prime abord. Le tout est légèrement décalé et aromatisé goût années 80/90 ascendant rock’n'roll. Manque le brushing, les collants moulants et on y serait! Plus sérieusement, l’inspiration est bien la, mais le son à lui bien franchi le cap du XXIème siècle.

Trêve de blabla la preuve en stéréo et en image mouvante.

Avec l’hiver en approche, ça fera office de vitamine.

Plus d’information sur le site officiel des Hellectrokuters.

Sportster Stella Alpina en vidéo

Stella Alpina - Sportster XL 2004Glané chez le toujours très inspiré Dragoo Huntaz Cyclaz, qui partage des vidéos de très bon goût, cette vidéo produite en tant que publicité pour la concession de Montova par Roberto Rossi, accessoirement propriétaire de ce franchisé italien.

Ce Sportster 1200 XL de 2004, très joliment préparé Japan’Style et vendu à seulement 5 exemplaires a servi dans ce spot publicitaire. Un bon gros bol d’air pur.

Plus d’images de la bête par .

Source et source et images

Harley-Davidson Nuremberg homologue UE un moteur 131ci

Logo HD Nuremberg - homologation UE V-Twin131ciJims est un constructeur américain qui produit des pièces performances, et notamment un moteur 131ci (c’est à dire 2144cc!) V-Twin estampillé Screamin’ Eagle, qui ne sont pas homologués routes dixit le fabriquant, et habituellement compliqué à trouver dans une poignée de revendeur nord américain. Ce moteur développe la bagatelle de 130 chevaux et quelques 180 N.m, alors qu’en France, la limite est toujours fixée à 100 chevaux. Pourtant cette limite n’existe pas au niveau européen, et c’est peut être pour cela que nos voisins allemands de Harley-Davidson Nuremberg ont réussi à rendre la bête Street Legal.

Shelby Mustang GT V8 427ci V/s Harley-Davidson Fat Boy V2 131ci -crédit photo © Burghard König

Shelby Mustang GT V8 427ci V/s Harley-Davidson Fat Boy V2 131ci -crédit photo © Burghard König

Si la distance ne vous fait pas peur, ce moteur pourra venir s’intégrer dans tous les châssis stock ou aftermarket disposant d’une chambre pleine pouvant accueillir le V-Twin à la cylindrée dantesque, avec une légère inconnue: le prix.

Pour faire la promotion de sa nouveautée à faire pâlir nos amis de l’autre côté de l’Atlantique, le concessionnaire bavarois a fait réalisé une vidéo où une Shelby Mustang GT animée par un V8 de 7 litres affronte sur circuit un Fat Boy équipé du fameux mastodonte en « V » double piston fraîchement homologué.

Le véritable exploit, est d’avoir réussi à homologué route ce moteur en eErope, alors qu’il se destine initialement à la compétition, et cela, même sur son sol d’origine américain dont la législation paraissait pourtant moins restrictive.

Source et images

Wheels and Waves 2012 en vidéo

Affiche Wheels and Waves 2012

Affiche Wheels and Waves 2012

Le Wheels and Waves 2012, c’était le 15, 16 et 17 juin à Biarritz, sur la très jolie côte basque et je n’ai pas pu m’y rendre. Organisé par les South Siders, j’ai croisé par ci et par la des photos qui m’ont fait amèrement regretter mon absence. Entre art, musique rock, vieille pétoires et vagues, il y avait de quoi faire visiblement.

Certains produisent des vidéos juste « top », qui donnent franchement envie de se rendre à l’édition suivante, comme ce film publié par Greem Films. SI vous avez 4 minutes et 24 secondes devant vous, je ne connais pas de meilleure façon de les utiliser que de regarder ces images.

Sur ce, bonne après-midi. Moi faut que j’aille me remettre de ne pas m’être rendu à ce Wheels and Waves 2012.

Nouveau logo Victory Motorcycles

Réservoir Victory High-Ball 2011

Réservoir Victory High-Ball 2011

Avec la sortie récente de la Victory Judge en France, on en oublierait presque que Polaris devait nous sortir un catalogue Indian dans notre contrée. Difficulté supplémentaire pour le fabriquant de moto-neige basé dans le Minesota, le fait de posséder deux marques distincts sans que l’une concurrence l’autre, oblige à avoir deux identités bien distinctes.

De ce point de vu la, Victory Motorcycles a effectivement son identité propre, avec des customs au design agressif et novateur en jouant la carte du rapport prix/plaisir, alors que de son côté Indian fait dans le retro, allant même jusqu’à reprendre le nom de son emblématique « Chief », décliné en trois versions (Chief Vintage, Chief Dark Horse et Chief Classic).

Hier, sur sa page Youtube, Victory Motorcycles a publié une vidéo mettant un scène un nouveau logo. Film très bien ficelé, on retrouvera le nouveau fanion de la marque de sa conception graphique à sa fabrication.

Alors ce nouveau logo? Vous en pensez quoi ? Personnellement il me rappel le logo que nous avons retrouvé sur la Victory High-Ball ou sa version bagger Hard-Ball, et dans sa représentation usiné de la vidéo, ça rend plutôt bien. Je suis déjà prêt à oublier l’actuel/ancien pour le voir se décliner sur l’ensemble du catalogue.

En fin de ce spot, Victory Motorcyles semble nous donner rendez-vous sur son site en juillet pour de l’actualité fraîche. On va donc rester brancher et voir si Polaris va juste se contenter de changer sa charte graphique Web, ou annoncer de la nouveauté deux roues V-Twinné.

Source

Dans l’image de marque, le logo se doit de représenter l’état d’esprit, l’identité de l’enseigne. Pour l’ancien concurrent de la MoCo la tête de peau rouge à bien sa place, ne serais-ce que pour le rappel à son passé glorieux que cela véhicule. Pour Victory son effigie, bien que reconnaissable, ne représentait déjà plus les modèles fraîchement présenté, dont on ne retrouve d’ailleurs plus le blason de la marque en évidence sur la Victory Judge ou la Victory Had-Ball nouvellement présentée.

El Diablo Magazine : le nouveau format est enfin là!

El Diablo Magazine, est un webzine trimestriel gratuit Espagnol qui réunit des articles autour du monde du kustom, agencé de main de maître par l’artiste barcelonais qu’est Alex Patrocinio et aidé par des correspondants aux quatre coins du globe.

En fin d’année dernière, le site, en guise de vœux pour le bonne année, nous annonçait un nouveau format pour sa quatrième année d’existence. Pour rappel, la version précédente qui ne semble malheureusement plus accessible, offrait un format webzine qui abordait avec de belles photos et un texte en « Puta Madre » tous les sujets gravitant autour de la kustom culture, sur fond de musique rock, le tout de très bon goût. A en croire le délai un peu long et en tout cas plus long que prévu, on aurait pu s’imaginer que le site ferme ses portes n’ayant pas survécu à la crise. Heureusement pour nous, le phœnix est rené de ses cendres :)

Nouvelle formule, nouveau slogan: « Fuck the crisis! Ride! »

Fini le format magazine, et bonjour le web, El Diablo Magazine ressemble à présent à un site internet, qui rajoute ainsi la vidéo comme support. Le tout se retrouve à présent étalé en 8 catégories que nous retrouvions dans la précédente mouture:

  • Motorcycles
  • Hot-Rods
  • El Diablo TV
  • Ads Products
  • Artist Lowbrow
  • Photography
  • Rock’N'Roll
  • News
El Dibalo Magazine - Nouvelle mise en page

El Dibalo Magazine – Nouvelle mise en page

Loin de rester sur l’actualité de la Costa Del Sol, le site  nouvelle version propose toujours des photos de très bonne facture, comme cet article sur Dan Statler alliant pin-up et hot-rod, ou encore notre Daddy Graph national. On y retrouvera une majorité d’articles liés aux deux roues de caractères et comme le webzine nous avait habitué, tout se qui gravite autour de la kustom culture, modulo le rock’n'roll aux abonnés absent à l’heure ou j’écris ces lignes, mais la section qui existe déjà devrait à n’en pas douter venir se remplir rapidement.

Pour le moment, on ne sait pas si le site va garder un rythme de publication trimestriel, ou profiter de sa nouvelle mise en page pour publier régulièrement et au fil de l’eau des articles « made in El Diablo ».

Je vous invite, si ce n’est pas déjà fais, à aller voir d’urgence le site de El Diablo Magazine.

Source et images

Des Playmates pour les brochures 2013 de Victory Motorcycles

Exposer une jolie femme pour mettre en valeur une moto, ou la réciproque, c’est ce qu’il se fait de plus commun pour un constructeur, une affiche ou tout autre support publicitaire. Un grand classique qui marche à tous les coups. En un coup d’œil, deux fois plus de jolies courbes et d’émotions.

Victory Motorcycles, l’autre grand constructeur de V-Twin US que l’on ne présente plus, en collaboration avec Playboy, recherchent la créature de rêve qui viendra orner la couverture du prochain catalogue 2013. N’arrivant pas à trancher, et soucieux de l’avis de sa clientèle, la succursale de Polaris à mis en place un site vous donnant le choix des armes, trois somptueuses Playmate qui ont fais la couverture du magazine au petit lapin blanc de profil.

En premier choix, Miss Novembre 2011, dénommée Ciara Price, présentée dans cette vidéo au guidon de la nouvelle Victory Judge:

La deuxième prétendante, Miss Janvier 2011, au doux nom de Anna Sophia Berglund, dont les charmes sont ventés dans la vidéo ci-dessous autour de la Victory Hammer 8-Ball :

Enfin, la dernière de ce trio de choc, Miss Avril 2012, Raquel Pomplun, et sa beauté ibérique à vous faire rugir d’envie, qui montre ses atouts dans les images suivantes ou l’on aperçoit la Victory Vegas 8-Ball:

Une fois votre choix fait, vous pourrez vous rendre sur le site PB-Victory.Com, afin de valider votre choix et essayer de faire paraitre votre favorite en couverture du catalogue de l’année à venir.

On ne sait en revanche pas quelle sera le modèle de la ribambelle de Victory qui sera choisie pour accompagnée l’une de ses jolies dames, même si la vidéo de présentation laisse penser que le choix est déjà prédéterminé en fonction de la Playmate élue. Quid aussi de savoir si cette couverture traversera l’Atlantique pour venir se loger chez les 22 enseignes que compte notre bel hexagone.

Mon choix est fait, et vous? :)

Source, images et vote