Victory Judge et Victory Hard Ball disponibles en France

La Victory Judge, dont on a déjà pu voir des tests un peu partout sur le Web, n’était pour le moment pas en vente dans l’hexagone. L’annonce imminente de sortie, V-Twin Garage, revendeur Victory Motorcycles, préparateur et accessoirement hôte de choix a convié ses habitués à découvrir ces deux nouveaux modèles le samedi 30 juin 2012, autour d’un apéro garage dont seul Dom, boss charismatique de ce bouclard incontournable de la région bordelaise, a le secret.

Victory Hard Ball 2012: Bagger made in Victory

Apparue au catalogue 2011, cette nouvelle édition présentée en décembre dernier aux Etats-Unis, vient mettre à jour les spécifications de l’un des best-seller de la marque. Comme l’ensemble de la gamme 2012, la Victory Hard-Ball se voit doter d’un moteur Freedom V-Twin à injection incliné à 50°, refroidi par air/huile affichant tout de même 1731cc (106ic) couplé à une boîte de vitesses six rapports. Ces caractéristiques permettent au moulin d’afficher la bagatelle de 97 chevaux et un couple de 153 N.m. Cette puissance devrait pouvoir se retrouver après un Stage 1 en supplément, à défaut il faudra se contenter des 89 chevaux affichés dans la version gauloise.

Victory Hard-Ball 2013 - V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Victory Hard-Ball 2013 – V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

La partie cycle se voit agrémentée d’une roue 18′ à l’avant et 16′ à l’arrière accompagnées de double disques à l’avant, et d’un simple disque à l’arrière géré par un boitier ABS. Il n’en fallait pas moins pour arrêter les 345kg de l’engin.

Côté réservoir, on retrouvera une contenance de 22 litres, de quoi dépasser les 300 kilomètres d’autonomie sans soucis.

Comme tout bon bagger qui se respecte, la Hard-Ball est pourvue de sacoche rigide d’une contenance totale de 80,6 litres, de quoi envisager sérieusement un voyage en duo. La solution se trouve parfaitement intégré au deux roues, et devrait garder à l’abri des intempéries et des curieux votre précieuse cargaison.

Victory Hard-Ball 2013 - V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Victory Hard-Ball 2013 – V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Niveau look, son ape hanger, sa seule couleur disponible au catalogue qu’est le noir mat pinstrippé rouge, ses lignes agressives, font que l’on aimera l’engin, ou l’on détestera. Pour moi c’est tout tranché, ce modèle est une vraie réussite esthétique et technique, qui sur le papier font que l’on aurait envie de signer un gros chèque et partir dans un long trip, dans un confort qui ne parait pas avoir été mis de côté tant niveau conducteur que passager, même si j’entends d’ici madame dire qu’il lui faudrait un sissy bar sécurisant.

Le prix affiché de l’engin devrait avoisiner les 18 000€, un prix choc pour une telle prestation.

Victory Judge: la petite nouvelle au catalogue

Victory Judge 2013 - V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Victory Judge 2013 – V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Même moteur que la Hard-Ball et que l’ensemble de la gamme Victory de 1731cc,  la Judge se différencie de ses prédécesseurs par ses commandes médianes pour une meilleure prise en main de l’engin, un poids revu à la baisse avec ses 300 kg, des freins à disques simple à l’avant comme à l’arrière et un réservoir de 17 litres, et une garde au sol qui permet plus de fantaisie. Ici pas de bagger, mais juste de quoi laisser s’exprimer ce formidable moteur, dans un look résolument plus bestiale que ce qui se faisait à présent dans le catalogue Victory.

Victory Judge 2013 - V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Victory Judge 2013 – V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Ici présenté sous des couleurs Orange Nuclear, qui rappellent la Génral Lee, le modèle est également disponible en version noir, ou Sunset rouge.

Au niveau concurrence, certains la voudrait voir comparer à un Fat Boy, mais  hormis la catégorie cruiser, et une même gamme de prix, les deux modèles sont simplement différents. La Victory Judge n’a, à vrai dire, pas de concurrence, et au vu de son prix plancher démarrant à 14 490€ cela reste une alternative intéressante à ceux qui souhaitent aller voir ailleurs que l’avare qu’est devenu Harley-Davidson.

Avec un réseau de 22 concessions, Victory montre encore une fois qu’elle est capable de surprendre avec une gamme résolument novatrice, même si la base de motorisation reste toujours la même, avec des baggers, cruiser ou encore touring qui font plus qu’imiter les Twin US, inventent leur propre style en restant relativement plus abordable que la concurrence.

Encore un grand merci à V-Twin Garage pour cette présentation/apéro en toute décontraction et toutes les personnes présentes pour ce rendez-vous, dans la bonne humeur et la convivialité, dont je vous laisse découvrir la galerie ci-dessous.

Pour plus d’informations, je vos invite à vous rendre chez votre concessionaire le plus proche, ou sur le Victory Motorcycles.