Harley Davidson : une moto dedie au marche indien en 2014

Drapeau Inde  Harley DavidsonSi en mai dernier la MoCo démentait clairement vouloir produire une moto de petite cylindrée à destination du seul marché indien, il n’en reste pas moins qu’on est sait toujours pas comment la firme va gagner ces 25% de croissances annuelles des ventes sur 5 ans.

Avancé par Cyril Huze dans une publication du 18/12/2012, le célèbre blogueur américain indique qu’un moto serait produite à destination par et pour le marché indien. Pas de source dévoilé. L’article ne donne pas non plus, plus de détails, mais pour s’attaquer à la plus grosse part de marché existant, c’est à dire au deux roues moteurs inférieurs à 600cm3 représentant 12 millions d’unités annuelle, les résidants de l’avenue Juneau vont devoir revenir sur ses déclarations. Et il faut bien avouer que la concurrence est elle bien passée à l’offensive, comme Yamaha qui a récemment fait savoir qu’elle lancerait une production de sportive de 250cm3 de cylindrée à l’horizon 2014 pour ce marché qui a une croissance à deux chiffres.

Autre solution, autre possibilité. Et si le constructeur américain comptait juste sur l’augmentation de son réseau de revendeur qui passerait de 9 actuellement à 13 sur fin 2013, ou encore une attractivité intimement liée à la notoriété de la marque couplé à la croissance de ce pays. La marque continue de déployer, décliner et assembler son catalogue localement, avec un sixième modèle qui n’est autre que le Fat Boy, reporte le Deccan Herald dans un article du 19/12/2012.

Il est bon de rappeler, que l’introduction de la marque effectué en juillet 2010 aura vu les ventes montés à 1000 unités à fin 2011, et vise à présent les 2000 unités pour l’année 2012 avec une cible à 16000 unités vendues sur ce marché pour 2016. Le tout made in India!

Source

Des pistes pour le catalogue Harley-Davidson 2013 ?

Tandis que la première présentation de certains des nouveaux modèles estampillés « Bar & Shield » devraient être présenté dès la fin juillet, la fin de semaine a été riche en rumeur, certaines plausibles, d’autres moins. Tentons de faire un premier tour d’horizon de ces rumeurs qui rodent au dessus du catalogue Harley-Davidson 2013.

La première des pistes, à laquelle il faut apporter un crédit plutôt bas, serait une Harley mono-cylindre de 500cm3 qui viendrait combler le vide qu’a laisser derrière elle la Buell Blast, monturequi était destiné aux jeunes motards dont le permis était fraîchement empoché. Cette rumeur, provenant d’un topic lancé par le forum Harley-DavidsonForums.com, ou un utilisateur aurait indiqué avoir eu une confirmation de la part de son revendeur local. Sérieusement, depuis quand on accorde du crédit à un truc aussi aberrant sur une personne, qui dit avoir entendu cela de la part d’un tiers ? Moto-Station.com en a tout de même fait un article.

Harley-Davidson Sevent Two

Harley-Davidson Seventy Two

Après l’affirmation de la MoCo de ne pas vouloir faire de modèle Low Cost destiné principalement au marché des pays émergeant, même si encore une fois, les enjeux commerciaux empêche de validé entièrement ses propos, une telle nouvelle serait tout de même surprenante. Que je me trimbale en gilet jaune si cette rumeur ce confirme.

Deuxième piste, bien plus sérieuse cette fois-ci, qui nous viens d’une fuite du California Air Resources Board, une institution gouvernementale de l’état de Californie qui est chargé de la protection de l’environnement, en contrôlant les véhicules, et les émissions polluantes qu’ils produisant avant leurs mises en commercialisation.

Sont donc dans les tuyaux les Milwaukee Vibrator, des séries d’édition spéciale pour le 110ème anniversaire de la marque qui compte pas moins de 9 modèles avec un Sportster 1200 Custom, la Dyna Super Glide Custom, le Fat Boy Lo, le  Softail Heritage Classic, le Road King et l’Electra Glide Ultra Limited , le trike Tri Glide Ultra Classic, ainsi que deux autres modèles CVO: le Road King CVO et le Road Glide CVO Custom

A noter également l’apparation d’un Street Bob NGP arborant un moteur 103ci (1687cc) dont on ne sait pas beaucoup plus, et toujours au format CVO le Road King ainsi que le Softail Breakout CVO

L’ensemble de la gamme devrait être composée des bécanes suivantes :

2013 Harley-Davidson CVO Lineup
CVO Road Glide Custom
CVO Road Glide Custom Anniversary Edition
CVO Road King
CVO Road King Anniversary Edition
CVO Ultra Classic Electra Glide
CVO Ultra Classic Electra Glide Anniversary Edition
CVO Softail Breakout

2013 Harley-Davidson Sportster Lineup
Iron 883
Superlow
1200 Custom
1200 Custom Anniversary Edition
Forty-Eight
Seventy-Two
XL1200 Custom

2013 Harley-Davidson Dyna Lineup
Street Bob
Street Bob NGP
Super Glide Custom
Super Glide Custom Anniversary Edition
Fat Bob 103
Switchback 103
Wide Glide 103

2013 Harley-Davidson Softail Lineup
Blackline 103
Softail Slim 103
Fat Boy Lo/Special 103
Fat Boy Lo/Special 103 Anniversary Edition
Fat Boy 103
Softail Deluxe 103
Heritage Softail Classic 103
Heritage Softail Classic 103 Anniversary Edition

2013 Harley-Davidson Touring Lineup
Electra Glide Classic
Electra Glide Police
Road Glide Custom
Road Glide Ultra
Road King
Road King Anniversary Edition
Road King Classic
Road King Police
Road King Shrine
Street Glide
Ultra Classic Electra Glide
Ultra Classic Electra Glide Shrine
Electra Glide Ultra Limited
Electra Glide Ultra Limited Anniversary Edition

2013 Harley-Davidson Trike Lineup
Tri Glide Ultra Classic
Tri Glide Ultra Classic Anniversary Edition

2013 Harley-Davidson V-Rod Lineup
Night Rod Special
V-Rod Muscle

Devraient donc êtres manquantes à l’appel pour le catalogue 2013 le Nightster dans la famille Sportster, le Street Glide CVO, ainsi le Softail Convertible CVO.

Harley-Davidson: vers le tout refroidissement liquide ?

Si encore aujourd’hui Harley-Davidson produit des moteurs principalement à refroidissement à air, c’est parce que c’est ce que recherche l’acheteur, un V-Twin à 45° laissant apparaitre les ailettes sur les culasses en aluminium afin de dissiper de manière passive la chaleur provoqué par le moteur 4 temps.

La MoCo a pourtant réussi avec succès un passage à l’injection sur tous ses modèles de 1995 à 2007 pour les Sporty. Ce changement est un véritable tournant historique pour la firme, contrainte bien gré mal gré par les normes anti-pollutions américaine et européenne à revoir les émissions de ces engins.

Reproché de causer une surchauffe moteur entrainant une déformation des sièges de soupapes, voir des fissures au niveau de la tête de soupape elle-même, Harley-Davidson aurait déposé en 2010 un brevet destiné à introduire un système de dissipation de chaleur par un circuit à eau dissimulé dans les culasses.

Le concept vise à refroidir uniquement le point incriminé: le siège et la pipe d’échappement entouré par un conduit dans lequel circule un liquide de refroidissement.

Ce système, déjà présent sur les XR1200R estampillés ‘Bar & Shield’ utilisent de l’huile en lieu et place de la flotte.Dans ce cas, pourquoi avoir recours à un système à eau nécessitant un radiateur et une pompe ?

La raison est simple, et dû à une propriété physique simple: l’eau serait meilleure conductrice et dissipatrice de chaleur que ne le serait l’huile.

Il existe toujours la solution à l’ancienne, régler une injection plus riche en essence, qui permet une combustion à plus basse température et donc une chauffe moins importante, avec le désavantage de vous placé au delà des normes imposées par l’UE.

Attention toutefois, il ne s’agit ici que d’un brevet déposé, et non une annonce officielle de déploiement sur l’ensemble du catalogue. L’avenir nous dira ce qu’il en adviendra.

Source et image

Harley-Davidson dément vouloir produire une petite cylindrée pour l’Inde

Comme pour la théorie Darwinienne, en affaire il faut savoir s’adapter pour survivre. A ce jeu, Harley-Davidson n’est pas en reste, et on distingue bien cette évolution au fil des années, vendant du rêve à qui veut bien l’entendre, basé sur son passé sulfureux de blouson noir.

Pour ce qui concerne l’Inde, il y a quelques temps, on vous parlait de l’ouverture d’une concession à Calcutta, nous apprenions que la MoCo trustait, avec 1000 ventes annuelle la 1er marche du secteur deux roues supérieur à 800cc avec 60% de part de marché. Une bien maigre consolation quand on voit que le marché Indien représente 13 millions de deux roues annuelles.

Pour prendre grappiller des ventes a Royal Enfield, Honda et Yamaha ont annoncés produire des modèles spécifiques et low-cost pour ce seul marché. Une petite cylindrée à prix agressif, et pratique pour les déplacements quotidien.

Selon les rumeurs, Triumph serait en passe de produire un modèle dédié au pays des épices, adapté spécifiquement aux besoins des usagers. D’après une interview de Anoop Prakash, Management Directeur de Harley-Davidson India, la Factory n’aurait pas dans ses cartons un projet spécifique pour contrer la concurrence. L’ambition, qui parait mirobolante, de croitre de 25% par an sur les 5 prochaines années ne sera donc pas porté par un projet au rabais qui ferait l’effet d’une bombe pour les fans de Harley-Davidson.

La solution pour le résident de la Juneau Avenue se trouve peut-être dans son passé. En 1960, afin de faire fasse aux petites cylindrées japonaises, la firme de Milwaukee racheta 49% de part du constructeur d’avions et de motos originaire de Varese en Italie, Aermacchi, afin de produire des véhicules répondant aux même besoin. Loin du V-Twin mythique, quelques modèles cross ou vitesse en 250cm3, comme la Baja ou la  Ala d’Oro rencontrèrent véritablement pour l’époque un succès dont Harley n’a pas à rougir.

Parfois, il faut quand même savoir ne pas prendre un marché pour en conserver un autre, et c’est peut être pour cela que le logo Bar & Shield est toujours en vie. Reste à voir si ce déni se confirme dans le temps, ou si, galvanisé par ce marché émergeant juteux, la MoCo en oubliera ses paroles.

Source