Victory Cross Country Midnight Metallic Flame

Quand on cherche un bagger, il est difficile de ne pas aller voir ce qui se fait chez Victory. Le Cross Country est un excellent compromis sans tomber dans la gamme touring, proposant ainsi un bon compromis utilisation/prix. Zach Ness a beau s’être lancé dans une édition spéciale, qui ne voudrait pas en voir plus. Et si Polaris nous proposait un motif à flammes argentés? Et bien c’est chose faites.

Victory Cross Country Midnight Metallic Flame

Victory Cross Country Midnight Metallic Flame

Dévoilé lors du Long Beach IMS Show 2012, qui s’est déroulé du 7 au 9 décembre 2012 en Californie, cette nouvelle peinture, inspiré du flamming vert designé sur le modèle Zach Ness, sera disponible en option dans le catalogue 2013. Pour une machine sortie d’usine, c’est beau!

Au niveau mécanique et accessoires, rien ne change, tout est sous le vernis.

Dans l’hexagone, aucune date officiel de disponibilité.

Source et image

Gamme Victory Motorcycles 2013

Victory LogoVous l’avez certainement remarqué, c’est la saison des nouveautés chez Polaris et plus particulièrement chez Victory Motorcycles qui a annoncé en début de semaine son nouveau cruiser: la Victory Boardwalk. En milieu de semaine, nous découvrions que cette nouvelle monture n’était pas la seule mise à jour de la gamme Victory Motorcycles 2013. Tentons de voir ce que nous concocte la jeune firme originaire de Medina.

Judge v/s Boarwalk: une même base, mais de petits détails qui font la différence

Victory Boardwalk 2013La Victory Judge, premier modèle a avoir été présenté comme machine millésimé 2013 et de par sa position de conduite ainsi ses pneumatiques Dunlop Elite II, représente le muscle bike made in U.S.A. Même châssis, même moteur, et pneus Metzler à flancs blanc mais cette fois-ci en position de conduite typiquement custom, la Victory Boardwalk représente l’autre nouveauté 2013 de ce catalogue. Ces deux modèles pour un prix très similaire (un petit milliers d’e, et jouant dans la même catégorie cruising devraient trouver chacune un publique différent. Ange ou démon voila le choix qu’il faudra se poser si vous hésitez encore entre ces deux modèles.

Les cruisers: y’en aura pour tous les goûts!

Victory Judge 2012Toujours dans la catégorie cruiser, on retrouvera la High-Ball, le bobber de la marque dans une peinture noire mat, un ape hanger et des pneus flancs blancs. Autre configuration, la Victory Jackpot arborant un gommard de 250mm à l’arrière et une jante 21 pouces à l’avant le tout casé dans un cadre coloré sublimé par des chromes. Que les fans de dark custom à pneus larges se rassurent, la machine d’appelation Hammer Eight-Ball offre toujours 250mm de pure plaisir à en guise de roue arrière, tandis que sa petite soeur, la Vegas Eight-Ball, entrée de gamme Victory, offrira à peu de chose près la même prestation en version 180mm. On notera la disparition des déclinaisons des Hammer S et S 106, ainsi que de la Vegas.

Les baggers: entre style, confort et praticité, pourquoi choisir?

Victory Hard-Ball 2013Entrée de gamme baggers de la succursale de Polaris, la Victory Cross Roads Classic offrira a un tarif défiant toute concurrence avec un pare brise, un éclairage avant 3 feux, une barre de protection moteur, et des sacoches dans un style néo-rétro bien ficelé. Si vous n’avez que faire du pare brise, que vous aimez les apes hangers, qu’il vous faut un bagage rigide et verrouillable par clé, et que le High-Ball vous avez tapé dans l’oeil, la Hard-Ball est faite pour vous. C’est très clairement mon modèle favoris chez Victory, mais ça n’engage que moi :) Enfin, pour les « Iron Butt », à la limite du Touring le tour-pak en moins, mieux vaudra se diriger vers la Cross Country ou son équivalent revu par Zach Ness.

Les touring: de quoi envisager le duo sereinement!

Cory Ness Cross Country Tour 2013Bagger, tour-pak, saute-vent, tout semble intégrer au chassis dans cette Victory Vision Tour, également disponible dans une version revue et corrigée par Arlen Ness. Parce qu’il fallait bien terminer par le meilleur, le vaisseau amiral de cette flotte incroyable,  la Victory Cross Country Tour, apport le tour-pak au bagger qu’est la Cross-Country, dans une ligne classique et remis au goût du jour par le constructeur américain de V-Twin, ou encore dans sa version Cory Ness-isé un brin plus punchy.

La recette reste inchangé, seul le logo évolu

A noter que le nouveau logo fait son apparition sur tous les réservoirs de ce millésime. Pas de gros bouleversement donc pour ce catalogue 2013, toujours basé sur ce noyaux sain qu’est le Freedom V-Twin de 106ci couplé à une boîte de vitesse six rapports, et le châssis softail qui semble malléable à souhait. Pourquoi changer une recette qui marche?

Pour le moment, pas de mise à jour pour le catalogue France, alors c’est peut être le moment de se ruer vers certaines finitions qui vous ont tapé à l’œil, et sur lequels vous ne vous êtes pas encore décidé à franchir le pas.

Sur ces belles paroles, je vous laisse regarder la vidéo de présentation de ce nouveau catalogue produit par Victory Motorcyles.

Source, images et plus d’informations

Victory Boardwalk 2013: un classic revisité

Victory Boardwalk 2013Victory avait déjà fait monter la sauce dans une vidéo annonçant le nom de sa nouvelle machine, et dévoilé quelques lignes de son nouveau modèle Victory Boardwalk 2013. C’est aujourd’hui officiel, les spécifications techniques et les photos, sous toutes ses coutures, ont été dévoilés sur le site internet du constructeur pour ce nouveau cruiser.

Au premier abord, et si l’on se fit à la fiche technique, on retrouvera le moteur Freedom V-Twin de 106ci (soit 1731cm3) refroidi par air/huile couplé à une boite 6 vitesses, un cadre softail, un système de frein à disque simple à l’avant comme à l’arrière, et un double échappement slashcut chromé du plus bel effet.

Là ou la nouveautée pointe le bout de son nez, c’est sur le réservoir d’une contenance de 17,8 litres où l’on voit apparaitre le nouveau logo de la succursale de Polaris, des pneus Metzler de 16 pouces à flancs blancs  montés sur des jantes à rayons, grand classique mais recette qui marche à coup sûr. Les gardes boues, viennent englobés les roues toujours sur une finition plus agressive, à l’image de l’éclairage arrière et du phare avant.

Niveau position de conduite, avec une garde au sol affichée de 120mm, une hauteur d’assise de 658mm, un guidon ainsi qu’une potence reculés, et les commandes avancées devraient rendre le tout suffisamment maniable et accessible pour un petit gabarit comme le mien de 1 mètres 70. Votre sac à patate n’a pas été oublié, avec des cales pieds déjà présents, et un siège passager amovible, qui permettra au besoin de passer en solo rapidement et sans frais supplémentaires.

Cette nouvelle monture est disponible en couleur Pearl White (blanc perle) , ou Gloss Black (noir brillant) respectivement au prix conseillé de 15 899$ et 15 499$ sur le sol américains, hors état de Californie. Pour l’hexagone, pas encore d’information sur sa disponibilité ni même sur le prix, mais il faut tabler sur une petite année si l’on se réfère au délai de la Victory Judge pour traverser l’Atlantique, et un prix en équivalence dollars/euros.

Au bilan et sur le papier, on a un V-Twin qui ressemble de loin à un Softail Deluxe made in Milwaukee avec des touches classiques portées par les jantes à rayons et le pneus à flancs blancs, mais dans un style plus racé et agressif représenté par le nouveau logo venant frapper le réservoir et le feu arrière et le phare avant, pour un prix affiché relativement accessible dans la ligné de ce qui se fait chez Victory.

Edit du 02/08/2012: une vidéo de présentation a été publiée par Victory, alors autant ne pas s’en priver.

Source, image et plus d’informations

Catalogue Victory 2013: 3 baggers et 1 nouvelle

Victory Cross Country 2013Alors que l’intégralité du catalogue Victory  2013 devrait nous être présenté le 30 juillet prochain, la succursale de Polaris distille les informations aux compte goutes, à l’image de la diffusion de son nouveau logo. Récemment, nous avons pu découvrir la Victory Judge ou encore la Victory Hard-Ball  dans nos concessions française qui ne sont que les prémisse de ce nouveau catalogue. La recette chez Victory est on ne peut plus simple, un moteur « Freedom V-Twin » de 106ci issus de la production maison, un châssis softail, on accessoirise le tout dans un style agressif et résolument dans son époque, et on fixe un prix doux, même si ce dernier point reste tout relatif à l’achat d’une moto custom. Alors, que nous prépare ce constructeur de V-Twin US qui n’a de cesse de nous surprendre ?

Trois Cross Country

Victory Cross Country 2013 -  couleur Antifreeze green

Victory Cross Country 2013 – couleur Antifreeze green

En plus des trois modèles existants au catalogue de Cross Country, devrait venir se rajouter trois nouveau baggers à la gamme. Pour le moment peu d’information dispatché par la firme. Entre le système audio embarqué, les larges sacoches rigides verrouillables, ou encore la motorisation de 106ci couplé à une boite 6 rapports qui ont déjà fait leurs preuves, on est en terre connue. La nouveauté notoire se trouve, pour le moment, sur les couleurs/finitions proposées pour ces modèles:

• Antifreeze Green – un vert acidulé souligné par des flammes noir

• Solid Black – un noir mat

• Sunset Red et blacked-out trim, le même rouge disponible sur la Judge avec un noir mat sur la barre d’autoroute tubulaire ainsi que sur les sacoches rigides.

Victory Boardwalk: la petite nouvelle

Ce nouveau modèle, dont on devine à peine les lignes dans la vidéo de présentation arbore déjà le fameux logo frappé Victory Motorcycles. Que dire si ce n’est que l’on aperçoit le réservoir de la Victory Judge, que ça ne semble pas être un bagger, et que le blanc lui va bien? Autant vous laissez découvrir la vidéo.

Rendez-vous donc en fin de mois, pour découvrir l’ensemble du catalogue Victory 2013.

Source et images

Nouveau logo Victory Motorcycles

Réservoir Victory High-Ball 2011

Réservoir Victory High-Ball 2011

Avec la sortie récente de la Victory Judge en France, on en oublierait presque que Polaris devait nous sortir un catalogue Indian dans notre contrée. Difficulté supplémentaire pour le fabriquant de moto-neige basé dans le Minesota, le fait de posséder deux marques distincts sans que l’une concurrence l’autre, oblige à avoir deux identités bien distinctes.

De ce point de vu la, Victory Motorcycles a effectivement son identité propre, avec des customs au design agressif et novateur en jouant la carte du rapport prix/plaisir, alors que de son côté Indian fait dans le retro, allant même jusqu’à reprendre le nom de son emblématique « Chief », décliné en trois versions (Chief Vintage, Chief Dark Horse et Chief Classic).

Hier, sur sa page Youtube, Victory Motorcycles a publié une vidéo mettant un scène un nouveau logo. Film très bien ficelé, on retrouvera le nouveau fanion de la marque de sa conception graphique à sa fabrication.

Alors ce nouveau logo? Vous en pensez quoi ? Personnellement il me rappel le logo que nous avons retrouvé sur la Victory High-Ball ou sa version bagger Hard-Ball, et dans sa représentation usiné de la vidéo, ça rend plutôt bien. Je suis déjà prêt à oublier l’actuel/ancien pour le voir se décliner sur l’ensemble du catalogue.

En fin de ce spot, Victory Motorcyles semble nous donner rendez-vous sur son site en juillet pour de l’actualité fraîche. On va donc rester brancher et voir si Polaris va juste se contenter de changer sa charte graphique Web, ou annoncer de la nouveauté deux roues V-Twinné.

Source

Dans l’image de marque, le logo se doit de représenter l’état d’esprit, l’identité de l’enseigne. Pour l’ancien concurrent de la MoCo la tête de peau rouge à bien sa place, ne serais-ce que pour le rappel à son passé glorieux que cela véhicule. Pour Victory son effigie, bien que reconnaissable, ne représentait déjà plus les modèles fraîchement présenté, dont on ne retrouve d’ailleurs plus le blason de la marque en évidence sur la Victory Judge ou la Victory Had-Ball nouvellement présentée.

Victory Judge et Victory Hard Ball disponibles en France

La Victory Judge, dont on a déjà pu voir des tests un peu partout sur le Web, n’était pour le moment pas en vente dans l’hexagone. L’annonce imminente de sortie, V-Twin Garage, revendeur Victory Motorcycles, préparateur et accessoirement hôte de choix a convié ses habitués à découvrir ces deux nouveaux modèles le samedi 30 juin 2012, autour d’un apéro garage dont seul Dom, boss charismatique de ce bouclard incontournable de la région bordelaise, a le secret.

Victory Hard Ball 2012: Bagger made in Victory

Apparue au catalogue 2011, cette nouvelle édition présentée en décembre dernier aux Etats-Unis, vient mettre à jour les spécifications de l’un des best-seller de la marque. Comme l’ensemble de la gamme 2012, la Victory Hard-Ball se voit doter d’un moteur Freedom V-Twin à injection incliné à 50°, refroidi par air/huile affichant tout de même 1731cc (106ic) couplé à une boîte de vitesses six rapports. Ces caractéristiques permettent au moulin d’afficher la bagatelle de 97 chevaux et un couple de 153 N.m. Cette puissance devrait pouvoir se retrouver après un Stage 1 en supplément, à défaut il faudra se contenter des 89 chevaux affichés dans la version gauloise.

Victory Hard-Ball 2013 - V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Victory Hard-Ball 2013 – V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

La partie cycle se voit agrémentée d’une roue 18′ à l’avant et 16′ à l’arrière accompagnées de double disques à l’avant, et d’un simple disque à l’arrière géré par un boitier ABS. Il n’en fallait pas moins pour arrêter les 345kg de l’engin.

Côté réservoir, on retrouvera une contenance de 22 litres, de quoi dépasser les 300 kilomètres d’autonomie sans soucis.

Comme tout bon bagger qui se respecte, la Hard-Ball est pourvue de sacoche rigide d’une contenance totale de 80,6 litres, de quoi envisager sérieusement un voyage en duo. La solution se trouve parfaitement intégré au deux roues, et devrait garder à l’abri des intempéries et des curieux votre précieuse cargaison.

Victory Hard-Ball 2013 - V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Victory Hard-Ball 2013 – V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Niveau look, son ape hanger, sa seule couleur disponible au catalogue qu’est le noir mat pinstrippé rouge, ses lignes agressives, font que l’on aimera l’engin, ou l’on détestera. Pour moi c’est tout tranché, ce modèle est une vraie réussite esthétique et technique, qui sur le papier font que l’on aurait envie de signer un gros chèque et partir dans un long trip, dans un confort qui ne parait pas avoir été mis de côté tant niveau conducteur que passager, même si j’entends d’ici madame dire qu’il lui faudrait un sissy bar sécurisant.

Le prix affiché de l’engin devrait avoisiner les 18 000€, un prix choc pour une telle prestation.

Victory Judge: la petite nouvelle au catalogue

Victory Judge 2013 - V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Victory Judge 2013 – V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Même moteur que la Hard-Ball et que l’ensemble de la gamme Victory de 1731cc,  la Judge se différencie de ses prédécesseurs par ses commandes médianes pour une meilleure prise en main de l’engin, un poids revu à la baisse avec ses 300 kg, des freins à disques simple à l’avant comme à l’arrière et un réservoir de 17 litres, et une garde au sol qui permet plus de fantaisie. Ici pas de bagger, mais juste de quoi laisser s’exprimer ce formidable moteur, dans un look résolument plus bestiale que ce qui se faisait à présent dans le catalogue Victory.

Victory Judge 2013 - V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Victory Judge 2013 – V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Ici présenté sous des couleurs Orange Nuclear, qui rappellent la Génral Lee, le modèle est également disponible en version noir, ou Sunset rouge.

Au niveau concurrence, certains la voudrait voir comparer à un Fat Boy, mais  hormis la catégorie cruiser, et une même gamme de prix, les deux modèles sont simplement différents. La Victory Judge n’a, à vrai dire, pas de concurrence, et au vu de son prix plancher démarrant à 14 490€ cela reste une alternative intéressante à ceux qui souhaitent aller voir ailleurs que l’avare qu’est devenu Harley-Davidson.

Avec un réseau de 22 concessions, Victory montre encore une fois qu’elle est capable de surprendre avec une gamme résolument novatrice, même si la base de motorisation reste toujours la même, avec des baggers, cruiser ou encore touring qui font plus qu’imiter les Twin US, inventent leur propre style en restant relativement plus abordable que la concurrence.

Encore un grand merci à V-Twin Garage pour cette présentation/apéro en toute décontraction et toutes les personnes présentes pour ce rendez-vous, dans la bonne humeur et la convivialité, dont je vous laisse découvrir la galerie ci-dessous.

Pour plus d’informations, je vos invite à vous rendre chez votre concessionaire le plus proche, ou sur le Victory Motorcycles.

Des Playmates pour les brochures 2013 de Victory Motorcycles

Exposer une jolie femme pour mettre en valeur une moto, ou la réciproque, c’est ce qu’il se fait de plus commun pour un constructeur, une affiche ou tout autre support publicitaire. Un grand classique qui marche à tous les coups. En un coup d’œil, deux fois plus de jolies courbes et d’émotions.

Victory Motorcycles, l’autre grand constructeur de V-Twin US que l’on ne présente plus, en collaboration avec Playboy, recherchent la créature de rêve qui viendra orner la couverture du prochain catalogue 2013. N’arrivant pas à trancher, et soucieux de l’avis de sa clientèle, la succursale de Polaris à mis en place un site vous donnant le choix des armes, trois somptueuses Playmate qui ont fais la couverture du magazine au petit lapin blanc de profil.

En premier choix, Miss Novembre 2011, dénommée Ciara Price, présentée dans cette vidéo au guidon de la nouvelle Victory Judge:

La deuxième prétendante, Miss Janvier 2011, au doux nom de Anna Sophia Berglund, dont les charmes sont ventés dans la vidéo ci-dessous autour de la Victory Hammer 8-Ball :

Enfin, la dernière de ce trio de choc, Miss Avril 2012, Raquel Pomplun, et sa beauté ibérique à vous faire rugir d’envie, qui montre ses atouts dans les images suivantes ou l’on aperçoit la Victory Vegas 8-Ball:

Une fois votre choix fait, vous pourrez vous rendre sur le site PB-Victory.Com, afin de valider votre choix et essayer de faire paraitre votre favorite en couverture du catalogue de l’année à venir.

On ne sait en revanche pas quelle sera le modèle de la ribambelle de Victory qui sera choisie pour accompagnée l’une de ses jolies dames, même si la vidéo de présentation laisse penser que le choix est déjà prédéterminé en fonction de la Playmate élue. Quid aussi de savoir si cette couverture traversera l’Atlantique pour venir se loger chez les 22 enseignes que compte notre bel hexagone.

Mon choix est fait, et vous? :)

Source, images et vote

Système de turbo Trask pour Bagger injection

Trask kit Turbo Intercooler pour Bagger EFI 2002 et aprèsTrès répandu dans le monde automobile, le turbocompresseur se fait beaucoup plus rare sur les deux roues. Et pourtant, quoi de plus glouton de puissance qu’un biker pour son V-Twin?

Trask, fabriquant de pièces performances pour Harley-Davidson et Victory basée à Phoenix en Arizona, a sorti récemment un kit turbo destiné aux modèles Baggers injection EFI de 2002 et après. Le constructeur n’en est pas à son coup d’essai, et proposait déjà des solutions de ce type pour V-Rod, Softail, Dyna, Sportster, mais aussi pour moteurs Victory.

Trask contenu du kit Turbo pour V-Rod - Noir matLe carton une fois livré, se compose d’une ligne d’échappement, d’un embrayage renforcé, d’un turbo Garett GT modifié, d’un filtre à air, de bougies, et d’un CD composé de toutes les instructions ainsi que de la cartographie à mettre à jour via un Thundermax Tuning System, nécessaire mais non fourni. Le gain affiché de 40% en terme de puissance et de couple en est presque indécent.

Le prix lui aussi laisse songeur, car pour 4995$ pour le modèle simple et 5490$ pour la version avec échangeur air/air, ce ne sera certainement pas la solution pour monsieur tout le monde à la recherche de watts dans sa poignée de gaz. Si le prix vous convient, trois finitions seront possibles, noir mat, noir et l’indémodable chrome.

Le tout est disponible à la vente sur le site du fabriquant Trask Performance.

Source, images et disponibilité

Essais Victory Judge – nouveau modèle 2012

Victory Judge 2012Après Headbanger qui présentait sa nouvelle gamme 2012 au cours de la semaine et testé par les rédactions spécialisés, Victory semble avoir donné le départ à la presse pour tester sa Victory Judge sur la France.

Sans concurrence directe, et avec un prix agressif, la succursale de Polaris  poursuit son bonhomme de chemin en s’éloignant peu à peu de ce qui se fait sur les « Milwaukee Vibrator ».

Vous retrouverez les tests sur les deux sites suivants:

Fiche Technique produit

  • Prix public conseillé: 14 490 €
  • Disponibilité : fin juin 2012
  • Coloris : rouge « Sunset Red », noir, orange « Nuclear »
  • Garantie : 2 ans pièces et main d’œuvre, kilométrage illimité
  • Options disponibles : Stage 1 (1 490€)

Pour rappel, ce modèle devrait être disponible dans l’une des 22 concessions de l’hexagone pour essai et/ou achat dès le début de l’été 2012.

Harley-Davidson 1er au classement vendeur US Pied Piper 2012

Aux U.S.A. comme ailleurs, savoir vendre est une science et donc par définition une matière inexacte. Pour perfectionner ses stratégies, les secteurs sont régulièrement sondés à l’aide de clients mystères, et de statistiques en tout genre. Une fois toute ces données obtenus, on en tire un classement.

L’étude réalisé par le cabinet « Pied Piper Management Company », prend en compte la période juillet 2011 à avril 2012 afin de mettre en cohérence les points relevés par les fameux 1 653 clients mystères, et les chiffres de ventes sur le seul territoire des Etats-Unis d’Amérique.

Récapitulatif score Pied Piper 20112 - ventes motos USBasés sur 16 critères, Harley Davidson gagne 4 points par rapport à l’an passé et en profite pour reprendre la première place au classement vendeurs, après deux années passées en tant que dauphin de Victory Motorcyles.

Les raisons de ce succès seraient dû selon l’étude, au fait que la MoCo. offrirait plus souvent des essais machines (la moyenne globale tous constructeurs confondus serait de 16%), prendrais plus d’informations sur le futur acheteurs (la moyenne globale tous constructeurs confondus serait de 63%), mais aussi en question la personne sur son futur achat (la moyenne globale tous constructeurs confondus serait de 13%).

Parmi les chiffres notoires, on pourra trouvé notamment le fait que dans 14% des fois le vendeur tente de convaincre l’acheteur de faire la transaction dans sa concession, sur 11% des clients le vendeur tentera d’arriver à un accord commercial immédiat avec dans 29%  des cas une signature immédiate du contrat.

A noté que Indian Motorcyles qui fait son entrée dans cette étude obtient une très bonne troisième place ex-aequo avec Victory Motocycles qui perd deux points consécutivement depuis les deux précédentes années et Triumph.

Cette étude relève également l’évolution des méthodes de ventes, comme pour exemple le taux de démarchage au visiteur qui se situait à 60% en 2007 contre 90% aujourd’hui.

Source et image