Victory Cross Country Midnight Metallic Flame

Quand on cherche un bagger, il est difficile de ne pas aller voir ce qui se fait chez Victory. Le Cross Country est un excellent compromis sans tomber dans la gamme touring, proposant ainsi un bon compromis utilisation/prix. Zach Ness a beau s’être lancé dans une édition spéciale, qui ne voudrait pas en voir plus. Et si Polaris nous proposait un motif à flammes argentés? Et bien c’est chose faites.

Victory Cross Country Midnight Metallic Flame

Victory Cross Country Midnight Metallic Flame

Dévoilé lors du Long Beach IMS Show 2012, qui s’est déroulé du 7 au 9 décembre 2012 en Californie, cette nouvelle peinture, inspiré du flamming vert designé sur le modèle Zach Ness, sera disponible en option dans le catalogue 2013. Pour une machine sortie d’usine, c’est beau!

Au niveau mécanique et accessoires, rien ne change, tout est sous le vernis.

Dans l’hexagone, aucune date officiel de disponibilité.

Source et image

Polaris s’offre KLIM un fabricant d’équipement moto

Klim - logoAfin de proposer une offre de produits toujours plus large en terme d’accessoires et de vêtements technique à ses clients, Polaris vient d’acquérir pour un montant inconnu la société KLIM, un fabricant d’équipement technique, allant des bottes aux casques, en passant par le sac à dos.

Avec un chiffre d’affaire qui devrait avoisiner les 30 millions de dollars pour l’année courante 2012, KLIM bénéficie d’un catalogue, d’un réseau de revendeur et d’un savoir faire d’envergure en terme de vêtement et accessoires destinés aux utilisateurs de véhicules tout terrain légers.

Une intégration verticale en cohérence avec la gamme de produit Polaris, même si en feuilletant le catalogue, on ne retrouvera rien de bien chopper/custom-like, mais plutôt de l’équipement motocross/moto-neige. Enfin avec cette météo, je n’ai que du bien à dire du Gore-Tex.

Source

 

Nouveau son moteur Indian

Nouveau coeur, même esprit. C’est la traduction (à l’emporte pièce je vous l’accorde) du slogan de la fin de la vidéo qu’a dévoilé récemment Indian Motorcycles sur sa chaîne Youtube. L’apache semble vouloir délaisser son Power Plus 105ci au profit d’une nouvelle motorisation que l’on a le plaisir de découvrir dans ce clip… Avec les oreilles seulement, les autres sens devraient être alimentés ultérieurement.

Il parait que la suite des informations sur ce nouveau catalogue 2013 devraientt débarquer lors de la Daytona Bike Week prévue du 8 au 17 mars 2013. Avec un peu de chance, on aura droit à une vidéo sur les franges la prochaine fois :)

Stay tuned, je suis sur le coup!

Indian Chief Final Edition 2013

Indian Chief Final Edition 2013

Indian Chief Final Edition 2013

Après la série Limited Edtion que Polaris proposait au marché Nord américain cet été, voici que la marque mythique va ajouter à son catalogue la Indian Chief Final Edition 2013. Et la cinquième Chief depuis que Polaris a repris le flambeau en avril 2011. Encore une. Enfin pas tout à fait. C’est la dernière édition et en série restreinte avant l’arrivée du nouveau catalogue 2013 tant attendu.

A peine sortie, et déjà collector.

Toujours pas de nouveauté, pour preuve, je reprend la présentation de la Limited Edition :

Autant ne pas faire durer le suspens plus longtemps, la base de ce modèle reste la Indian Chief Vintage. En tous points. Le même moteur injection V-Twin « Power Plus » refroidi par air de 105ci couplé à une boite six rapports, des doubles disques de freins à l’avant contre un simple à l’arrière, un échappement deux en un, les barres de protections moteur, les sacoches, la selle solo/duo amovible avec dosseret, le pare-brise, les franges, tout y est.

La nouveauté se trouve dans la peinture, la plaque numéroté du millésime dans une série ultra-limité. Le coup de la peinture, s’était déjà fait pour la LE. Sauf que cette fois-ci, ce n’est pas une couleur, c’est LA couleur: « Thunder Black » et « Indian Red » avec un pinstripping or, reprenant ainsi la peinture de cette Indian 4 présentée lors de l’exposition universelle de New York en 1939. Tout un programme, qui permet ainsi à Polaris de renouer avec le passé de la marque estampillé d’un peau rouge de profil.

Côté tarif, il faudra compter 37 599$ pour accéder à ce modèle collector qui devrait être le dernier du nom.

Plusieurs questions subsistent et je n’en ai pas trouvé la raison. Un ethylotest à celui qui sera capable de m’apporter une réponse:

  • Pourquoi reprendre les couleurs d’une Indian 4 de l’exposition universelle de 1939?
  • Est-ce la fin de l’Indian Chief?
  • Série limité, OK, mais limité à combien?

Source, images et toutes les informations

Gamme Victory Motorcycles 2013

Victory LogoVous l’avez certainement remarqué, c’est la saison des nouveautés chez Polaris et plus particulièrement chez Victory Motorcycles qui a annoncé en début de semaine son nouveau cruiser: la Victory Boardwalk. En milieu de semaine, nous découvrions que cette nouvelle monture n’était pas la seule mise à jour de la gamme Victory Motorcycles 2013. Tentons de voir ce que nous concocte la jeune firme originaire de Medina.

Judge v/s Boarwalk: une même base, mais de petits détails qui font la différence

Victory Boardwalk 2013La Victory Judge, premier modèle a avoir été présenté comme machine millésimé 2013 et de par sa position de conduite ainsi ses pneumatiques Dunlop Elite II, représente le muscle bike made in U.S.A. Même châssis, même moteur, et pneus Metzler à flancs blanc mais cette fois-ci en position de conduite typiquement custom, la Victory Boardwalk représente l’autre nouveauté 2013 de ce catalogue. Ces deux modèles pour un prix très similaire (un petit milliers d’e, et jouant dans la même catégorie cruising devraient trouver chacune un publique différent. Ange ou démon voila le choix qu’il faudra se poser si vous hésitez encore entre ces deux modèles.

Les cruisers: y’en aura pour tous les goûts!

Victory Judge 2012Toujours dans la catégorie cruiser, on retrouvera la High-Ball, le bobber de la marque dans une peinture noire mat, un ape hanger et des pneus flancs blancs. Autre configuration, la Victory Jackpot arborant un gommard de 250mm à l’arrière et une jante 21 pouces à l’avant le tout casé dans un cadre coloré sublimé par des chromes. Que les fans de dark custom à pneus larges se rassurent, la machine d’appelation Hammer Eight-Ball offre toujours 250mm de pure plaisir à en guise de roue arrière, tandis que sa petite soeur, la Vegas Eight-Ball, entrée de gamme Victory, offrira à peu de chose près la même prestation en version 180mm. On notera la disparition des déclinaisons des Hammer S et S 106, ainsi que de la Vegas.

Les baggers: entre style, confort et praticité, pourquoi choisir?

Victory Hard-Ball 2013Entrée de gamme baggers de la succursale de Polaris, la Victory Cross Roads Classic offrira a un tarif défiant toute concurrence avec un pare brise, un éclairage avant 3 feux, une barre de protection moteur, et des sacoches dans un style néo-rétro bien ficelé. Si vous n’avez que faire du pare brise, que vous aimez les apes hangers, qu’il vous faut un bagage rigide et verrouillable par clé, et que le High-Ball vous avez tapé dans l’oeil, la Hard-Ball est faite pour vous. C’est très clairement mon modèle favoris chez Victory, mais ça n’engage que moi :) Enfin, pour les « Iron Butt », à la limite du Touring le tour-pak en moins, mieux vaudra se diriger vers la Cross Country ou son équivalent revu par Zach Ness.

Les touring: de quoi envisager le duo sereinement!

Cory Ness Cross Country Tour 2013Bagger, tour-pak, saute-vent, tout semble intégrer au chassis dans cette Victory Vision Tour, également disponible dans une version revue et corrigée par Arlen Ness. Parce qu’il fallait bien terminer par le meilleur, le vaisseau amiral de cette flotte incroyable,  la Victory Cross Country Tour, apport le tour-pak au bagger qu’est la Cross-Country, dans une ligne classique et remis au goût du jour par le constructeur américain de V-Twin, ou encore dans sa version Cory Ness-isé un brin plus punchy.

La recette reste inchangé, seul le logo évolu

A noter que le nouveau logo fait son apparition sur tous les réservoirs de ce millésime. Pas de gros bouleversement donc pour ce catalogue 2013, toujours basé sur ce noyaux sain qu’est le Freedom V-Twin de 106ci couplé à une boîte de vitesse six rapports, et le châssis softail qui semble malléable à souhait. Pourquoi changer une recette qui marche?

Pour le moment, pas de mise à jour pour le catalogue France, alors c’est peut être le moment de se ruer vers certaines finitions qui vous ont tapé à l’œil, et sur lequels vous ne vous êtes pas encore décidé à franchir le pas.

Sur ces belles paroles, je vous laisse regarder la vidéo de présentation de ce nouveau catalogue produit par Victory Motorcyles.

Source, images et plus d’informations

Indian Chief Vintage Limited Edition 2013

Indian Chief Vintage Limited Edition 2013

Indian Chief Vintage Limited Edition 2013

Je sais bien que Indian Motorcycle n’est pas encore distribué en France, il n’empêche que les réservoirs frappés du profil de peau rouge devraient arrivés sur notre territoire via l’une de ses 22 concessions actuels qui distribuent déjà du Victory Motorcycles. Jusque la, nous avions droit à une des 3 déclinaisons splendide de la Indian Chief. La firme vient d’annoncer pour son catalogue 2013 la Indian Chief Vintage Limited Edition. Nous allons tenter de voir ce que ce modèle apporte par rapport aux déclinaisons existantes et notamment la Chief Vintage.

Autant ne pas faire durer le suspens plus longtemps, la base de ce modèle reste la Indian Chief Vintage. En tous points. Le même moteur injection V-Twin « Power Plus » refroidi par air de 105ci couplé à une boite six rapports, des doubles disques de freins à l’avant contre un simple à l’arrière, un échappement deux en un, les barres de protections moteur, les sacoches, la selle solo/duo amovible avec dosseret, le pare-brise, les franges, tout y est.

La nouveauté vient de la peinture bi-ton, déjà présente en option sur le modèle de base, mais avec de nouveaux coloris Pearl White et Thunder Black où l’on retrouvera la silhouette d’indien sur le réservoir. Ca rend plutôt bien, mais de là à le considérer comme un nouveau modèle: c’est exclu.

Cette nouvelle version LE de la Indian Chief Vintage est disponible dans les concessions Nord Américaines pour 37 899$ contre 35 999$ ou 36 899$  pour la version simple ou deux couleurs classiques dès août 2012. Effectivement ça fait 1 900$ la peinture bi-ton ou 1 000$ de plus pour ce nouveau coloris, mais quitte à débourser autant pour un bout de légende ressuscitée, autant se faire plaisir jusqu’au bout.

C’est bien beau de vous faire rêver, mais avec tout ça on ne sait toujours pas nous dire quand une de ses machines apaches nouvelles versions traversera officiellement l’Atlantique.

PS: veuillez m’excuser pour la taille minimaliste des images, c’est pour le moment tout ce qui m’est tombé sous la main, je rectifierais le tire dès que le site de Indian sera corrigé.

 Source et images

Victory Boardwalk 2013: un classic revisité

Victory Boardwalk 2013Victory avait déjà fait monter la sauce dans une vidéo annonçant le nom de sa nouvelle machine, et dévoilé quelques lignes de son nouveau modèle Victory Boardwalk 2013. C’est aujourd’hui officiel, les spécifications techniques et les photos, sous toutes ses coutures, ont été dévoilés sur le site internet du constructeur pour ce nouveau cruiser.

Au premier abord, et si l’on se fit à la fiche technique, on retrouvera le moteur Freedom V-Twin de 106ci (soit 1731cm3) refroidi par air/huile couplé à une boite 6 vitesses, un cadre softail, un système de frein à disque simple à l’avant comme à l’arrière, et un double échappement slashcut chromé du plus bel effet.

Là ou la nouveautée pointe le bout de son nez, c’est sur le réservoir d’une contenance de 17,8 litres où l’on voit apparaitre le nouveau logo de la succursale de Polaris, des pneus Metzler de 16 pouces à flancs blancs  montés sur des jantes à rayons, grand classique mais recette qui marche à coup sûr. Les gardes boues, viennent englobés les roues toujours sur une finition plus agressive, à l’image de l’éclairage arrière et du phare avant.

Niveau position de conduite, avec une garde au sol affichée de 120mm, une hauteur d’assise de 658mm, un guidon ainsi qu’une potence reculés, et les commandes avancées devraient rendre le tout suffisamment maniable et accessible pour un petit gabarit comme le mien de 1 mètres 70. Votre sac à patate n’a pas été oublié, avec des cales pieds déjà présents, et un siège passager amovible, qui permettra au besoin de passer en solo rapidement et sans frais supplémentaires.

Cette nouvelle monture est disponible en couleur Pearl White (blanc perle) , ou Gloss Black (noir brillant) respectivement au prix conseillé de 15 899$ et 15 499$ sur le sol américains, hors état de Californie. Pour l’hexagone, pas encore d’information sur sa disponibilité ni même sur le prix, mais il faut tabler sur une petite année si l’on se réfère au délai de la Victory Judge pour traverser l’Atlantique, et un prix en équivalence dollars/euros.

Au bilan et sur le papier, on a un V-Twin qui ressemble de loin à un Softail Deluxe made in Milwaukee avec des touches classiques portées par les jantes à rayons et le pneus à flancs blancs, mais dans un style plus racé et agressif représenté par le nouveau logo venant frapper le réservoir et le feu arrière et le phare avant, pour un prix affiché relativement accessible dans la ligné de ce qui se fait chez Victory.

Edit du 02/08/2012: une vidéo de présentation a été publiée par Victory, alors autant ne pas s’en priver.

Source, image et plus d’informations

L’actualité V-Twin de la semaine du 23 juillet 2012

A peine remis du Show Bike Faro 2012, l’actualité ne m’a pas attendu, et il s’est passé bien des choses. Je vais tenter de faire le tour de l’actualité de façon succincte et précise quand même.

Erik Buell Racing: 20 millions de dollars pour relancer sa production

logo Erik Buell Racing Suite à l’avortement de Buell le 30 ocotbre 2009 par Harley-Davidson, l’ingénieur virtuose a relancé Erik Buell Racing produisant un seul et unique estampillé 1190RS et affiché au tarif de 40 000$. Un fond d’investissement répondant au nom de FirstPathway Partners, et originaire de Milwaukee (NDLR: ça ne s’invente pas), vient d’injecter 20 millions de dollars pour relancer la production de modèles moins onéreux. On parle aujourd’hui de trois motos ayant pour désignation peu évocatrice RX, SX et AX. Après son engagement dans le AMA Superbike, et son partenariat industriel récent avec l’indien Hero MotoCorp, Buell semble mal partie pour n’être que de l’histoire ancienne, et c’est tout le malheur que l’on peu lui souhaiter. Source

Vers une traque harmonisée des chauffards européens?

Parce que le contrôle technique qui commence à pousser aux portes de tous les motards européens ne suffisait pas à faire débat, la semaine passée, nous apprenions qu’un système d’inter-opérabilité des amendes entre la France et Belgique avait été signé. Accord déjà en place avec la France, la Suisse et le Luxembourg. Sur notre seul territoire, 25% des véhicules flashés sont des véhicules étrangers. Cette mesure devrait dorénavant s’étendre à l’ensemble de l’union européenne par décret dès 2013 dans une liste de 8 infractions passibles d’amende sur l’ensemble des pays. Pour rappel, il s’agit d’un accord bilatéral, ce qui signifie que si les étrangers sont répréhensibles chez nous, nous les sommes chez eux, attention donc à vos road-trip estivaux et futurs. Source

Harley-Davidson externalise une partie de son système d’information chez Infosys

Bar and shieldLa société d’ingénierie informatique Infosys vient de remporter un marché d’externalisation d’une partie du système d’information de Harley-Davidson pour 5 ans. Très en vogue, l’outsourcing à pour conséquence de rationaliser les coûts d’exploitation des outils informatiques et en contre partie implique une baisse de l’emploi en interne. Ainsi, 125 employés devrait perdre leurs affectations des services de la MoCo. En contre-partie, Infosys, société d’origine indienne devrait ouvrir des bureaux à Milwaukee même afin de traiter directement avec son client, et potentiellement réembaucher le personnel dont il aura dû se séparer. La MoCo en a également profité pour se séparer de ses serveurs de stockage pour 8 millions de dollars, et confie à présent cette gestion d’infrastructure aux mains de la SSII prestataire. Source

Bilan financier du second trimestre 2012 record pour Polaris

Victory Judge 2013 - V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Victory Judge 2013 – V-Twin Garage (Bordeaux-Lac, Gironde)

Alors que Harley-Davidson n’a pas encore annoncé son bilan de milieu d’année, d’après certains analystes la tendance s’avère être bonne. Polaris vient d’annoncer un bilan record, dans la continuité de ce début d’année: un trimestre record. Comparé à la même période 2011, le chiffre d’affaire est en hausse de 71% à 129,4 millions de dollars. pour ce qui est de la catégorie V-Twin US, portée dans la section « On Road »  qui représente 20% des ventes de la firme et faussée par la présence de petits véhicules électriques, les ventes sont elles en hausses de 110%, Victory et Indian inclus. Ce chiffre, d’après Polaris, est notamment dû aux deux nouveaux modèles Hard Ball 2012 et Judge 2013 qui ont trouvé leurs publics. Le bénéfice est quand à lui en hausse de 41% comparé au second trimestre de l’an passé avec 69,8 millions de dollars. Source

 La FFMC interpèle le ministre de l’intérieur

FFMCEn pleine saison estivale, la FFMC s’est adressée à Manuel Valls, actuel ministre de l’intérieur en charge de la sécurité routière, sur les différentes mesures en cours d’applications ou déjà en vigueurs tels que le port de l’ethylotest, le brassard, la loi des 100ch, et je vous fais grâce des autres. L’association invite purement et simplement à la réflexion et au bon sens, dans la mesure ou la retrait de ces mesures ne couteraient rien à l’état français de ne pas rentrer en application, selon la FFMC. Concernant le contrôle technique, la Fédération est déjà sur les rangs de l’Union Européenne pour tenter de contrer cette directive. La rentrée s’annonce casqué et colérique. Source

EagleRider lance un site de ventes de motos d’occasions certifiées aux USA

EagleRider est une société qui propose à la location partout dans le monde des motos en locations, et notamment en Amérique du Nord. Fort de ses 20 ans d’expériences et d’un réseau relationnel important, la firme a lancé la semaine dernière son nouveau service via le site EUsedMotorcycles aux Etats-Unis. Ce site permet de référencer des motos d’occasions classées par type et par prix, avec une grosse majoritée de Harley-Davidson et de customs, qui peuvent être expédiés partout dans le monde, que l’on peut éventuellement repérer sur une carte afin de d’essayer le modèle voulu avant de se décider à l’acheter. Bien entendu, bons nombres de modèles sont expédiables partout dans le monde, sinon je ne vous en aurais pas parlé. Le dollars nous avantageant, certains devraient pouvoir trouver leurs bonheurs. Source

Battistinis ferme ses portent à Bournemouth en Angleterre

La crise financière est passée par là et Battistinis, la garde avancé de Arlen Ness en Europe, ferme son atelier historique d’origine situé à Bournemouth en Angleterre. Particularité de cet atelier, il s’agissait de l’unique constructeur au monde a avoir dans ses locaux un tatoueur qui déménagera non loin du site. Battistinis continuera à vendre ses pièces aftermarket, et à construire une à deux motos par an. Les ateliers de Rome et Los Angeles restent eux ouverts. Ce n’est donc pas une disparition, mais une restructuration pour ce constructeur de génie. Espérons que cela suffise à passer cette période délicate. Source

Retour à la veille d’actualité quotidienne autour de tout ce qui est susceptible de faire « Potato-Potato » dès à présent. Bonne journée et bon courage à ceux qui bossent :)

Catalogue Victory 2013: 3 baggers et 1 nouvelle

Victory Cross Country 2013Alors que l’intégralité du catalogue Victory  2013 devrait nous être présenté le 30 juillet prochain, la succursale de Polaris distille les informations aux compte goutes, à l’image de la diffusion de son nouveau logo. Récemment, nous avons pu découvrir la Victory Judge ou encore la Victory Hard-Ball  dans nos concessions française qui ne sont que les prémisse de ce nouveau catalogue. La recette chez Victory est on ne peut plus simple, un moteur « Freedom V-Twin » de 106ci issus de la production maison, un châssis softail, on accessoirise le tout dans un style agressif et résolument dans son époque, et on fixe un prix doux, même si ce dernier point reste tout relatif à l’achat d’une moto custom. Alors, que nous prépare ce constructeur de V-Twin US qui n’a de cesse de nous surprendre ?

Trois Cross Country

Victory Cross Country 2013 -  couleur Antifreeze green

Victory Cross Country 2013 – couleur Antifreeze green

En plus des trois modèles existants au catalogue de Cross Country, devrait venir se rajouter trois nouveau baggers à la gamme. Pour le moment peu d’information dispatché par la firme. Entre le système audio embarqué, les larges sacoches rigides verrouillables, ou encore la motorisation de 106ci couplé à une boite 6 rapports qui ont déjà fait leurs preuves, on est en terre connue. La nouveauté notoire se trouve, pour le moment, sur les couleurs/finitions proposées pour ces modèles:

• Antifreeze Green – un vert acidulé souligné par des flammes noir

• Solid Black – un noir mat

• Sunset Red et blacked-out trim, le même rouge disponible sur la Judge avec un noir mat sur la barre d’autoroute tubulaire ainsi que sur les sacoches rigides.

Victory Boardwalk: la petite nouvelle

Ce nouveau modèle, dont on devine à peine les lignes dans la vidéo de présentation arbore déjà le fameux logo frappé Victory Motorcycles. Que dire si ce n’est que l’on aperçoit le réservoir de la Victory Judge, que ça ne semble pas être un bagger, et que le blanc lui va bien? Autant vous laissez découvrir la vidéo.

Rendez-vous donc en fin de mois, pour découvrir l’ensemble du catalogue Victory 2013.

Source et images

Nouveau logo Victory Motorcycles

Réservoir Victory High-Ball 2011

Réservoir Victory High-Ball 2011

Avec la sortie récente de la Victory Judge en France, on en oublierait presque que Polaris devait nous sortir un catalogue Indian dans notre contrée. Difficulté supplémentaire pour le fabriquant de moto-neige basé dans le Minesota, le fait de posséder deux marques distincts sans que l’une concurrence l’autre, oblige à avoir deux identités bien distinctes.

De ce point de vu la, Victory Motorcycles a effectivement son identité propre, avec des customs au design agressif et novateur en jouant la carte du rapport prix/plaisir, alors que de son côté Indian fait dans le retro, allant même jusqu’à reprendre le nom de son emblématique « Chief », décliné en trois versions (Chief Vintage, Chief Dark Horse et Chief Classic).

Hier, sur sa page Youtube, Victory Motorcycles a publié une vidéo mettant un scène un nouveau logo. Film très bien ficelé, on retrouvera le nouveau fanion de la marque de sa conception graphique à sa fabrication.

Alors ce nouveau logo? Vous en pensez quoi ? Personnellement il me rappel le logo que nous avons retrouvé sur la Victory High-Ball ou sa version bagger Hard-Ball, et dans sa représentation usiné de la vidéo, ça rend plutôt bien. Je suis déjà prêt à oublier l’actuel/ancien pour le voir se décliner sur l’ensemble du catalogue.

En fin de ce spot, Victory Motorcyles semble nous donner rendez-vous sur son site en juillet pour de l’actualité fraîche. On va donc rester brancher et voir si Polaris va juste se contenter de changer sa charte graphique Web, ou annoncer de la nouveauté deux roues V-Twinné.

Source

Dans l’image de marque, le logo se doit de représenter l’état d’esprit, l’identité de l’enseigne. Pour l’ancien concurrent de la MoCo la tête de peau rouge à bien sa place, ne serais-ce que pour le rappel à son passé glorieux que cela véhicule. Pour Victory son effigie, bien que reconnaissable, ne représentait déjà plus les modèles fraîchement présenté, dont on ne retrouve d’ailleurs plus le blason de la marque en évidence sur la Victory Judge ou la Victory Had-Ball nouvellement présentée.