Kustom Show Tours 2012: compte rendu et photos

Dans le paysage des concentrations françaises, le Kustom Show Tours 2012 (je ne parlerais pas des éditions précédentes que je ne connaissais pas), la manifestation fait figure d’exception. Le temps d’un week-end, Tours devient un territoire américain où danse country, rodéo, gros twin US et cette année courses Nascar côtoient cowboys/indiens, militaires de différentes époques, bikers, et autres texans de cœurs.

Tours a répondu à l’appel de l’oncle Sam le temps d’un week-end.

Malgré une météo menaçante, les amoureux de cultures US se sont donnés rendez-vous au parc des expositions de Tours pour la sixième fois consécutive pour le Country Bike Rock Festival du 6 au 8 juillet 2012. Jusque là, rien que ne me fasse faire 700 kilomètres dans le week-end. En revanche, quand on apprend que c’est Freeway, qui vient parmi tout ça, organiser son 10ème Kustom Show, mais aussi quand on connait le passif et la qualité du plateau que représente ce show bike, la curiosité et la garantie d’en prendre plein les yeux suffisent largement à se trouver des excuses pour vider la carte mémoire et charger la batterie du reflex et enfourcher son Milwaukee Vibrator.

Une fois passé l’entrée de 20€ pour les touristes par jours ou 22€ pour le pass 3 jours dédiés aux bikers, les symboles du pays de l’oncle Sam devenaient accessibles. Certains étaient présents pour profiter de la country, qu’il était possible de danser en rejoignant les centaines d’autres personnes sur la piste géante durant toutes la manifestation, ou encore d’écouter du Rock’N'Roll en concert live. D’autres étaient présents pour voir le ranch où les bull riders ont montraient qui de l’homme ou de l’animal était le plus obstiné, et sur ce point mes contemporains ont encore du pain sur la planche. Nouveauté de cette année, le Nascar, ou les pilotes de muscle car se sont affrontés sur un anneau de vitesse de 600 mètres de long sur 20 mètres de largeur monté pour l’occasion. Côté rugissement, ces petits bolides à 4 roues ont de quoi vous rappeler le son rauque de nos V-Twins chéris.

Je vous fais l’impasse sur le coin restauration, toujours de qualité et avec un sourire de mise. J’aurais voulu ramener ce jambon braisé et ses légumes, ou encore cette bière Bud dont j’ai pu me délecter tout le week-end. Egalement au rendez-vous de quoi vous saper incognito en l’américain de votre choix, par des commerçants toujours de bon conseil et plein de bonne humeur.

Tout ça c’est bien joli, mais sa manque de choppers?

En accédant au grand Hall, fini les déguisements et les froufrous, place au sérieux: le kustom. Pour cette édition anniversaire,  l’organisation avait prévue au centre du hangar une rétrospective, avec 10 modèles de customs qui ont marqué cette manifestation. En parcourant les différentes allées, étaient présents les stands des gros catalogues aftermarket que sont W&W, Zodiac, Motorcycle Storehouse ou encore Custom Chrome qui était le sponsor principal de ce show bike. Niveau constructeurs, Victory présentait ses nouveautés tandis que Harley-Davidson mettait à l’essai l’ensemble de sa gamme durant tout le week-end.

Entre les différents exposants, où fringues de bon goûts et accessoires décalés étaient trouvables facilement, on pouvait découvrir les différentes moto inscrite au show bike, ou encore croiser au détour d’une allée, un artiste/builder du milieu custom.

Par qu’il fallait un gagnant, le best of show a été remporté par la Caroussel conçu par Destiny Cycles, qui a également remporté le prix de la plus belle peinture. Juste bluffante! Egalement les deux très jolies réalisations de VTM Auch, sur base sporster avec la Spacester qui avait fini 4ème aux mondiaux de Sturgis en 2011, et fini sur la très belles 3ème marche du podium sur le Kustom Show ou encore la Racester, un café racer remarquable de par ses origines loin d’être évidente. Je n’oublierais pas la Café Cream, moto découverte dans les pages de Freeway, juste in-croy-able, et qui se classe logiquement seconde.

Tant que j’y pense, un chapeau bas à Graffi Bike pour les deux belles réalisations présentés. Ca bouge du côté de La Rochelle! Je m’excuses pour les autres réalisations que j’oublis, primés ou non, qui mériteraient toutes, d’être décortiqués, tant le travail est impressionnant de détails, à l’image de la Back In Blood ovationné par le public.

Même si d’un point de vu personnel, je préfère les concentrations plus « champêtres », et le rock avec plus de distro, ce Kustom Show, et tout le Country Bike Rock Festival, reste un très bel évènement à la fois accessible au grand public, et très pointu sur les participants au show bike. Merci à toute l’organisation pour cette manifestation non conformiste et accessible. Pour une première, l’essai est transformé, et je répondrais à coup sûr présent sur l’édition 2013.

Comme d’habitude, je vous laisse voir la galerie de photos sur lesquels j’ai eu beaucoup de mal, manque de lumière et ambiance salon/expo oblige. Du coup les cadrages ne sont pas tous au rendez-vous. L’équipement à eu raison de moi, et je m’excuse encore auprès de Canon pour toutes les insultes que j’ai pu prononcer à son encontre, qui ont été dispensées sous le coup de la colère :)

Les commentaires sont fermés.