Fin heureuse: La petite Harley-Davidson échouée à retrouver son propriétaire

Il y a des bonnes nouvelles comme ça qui rendent ce monde légèrement moins pourris. Du petit bonheur au quotidien, en passant par un véritable miracle, certaines informations vous donne une leçon de vie, qui laisse entrevoir une bonne nouvelle parmi un océan de traqua.

Crédit photo Peter Mark/CBC

Lundi, je vous racontais l’histoire de ce Softail ayant traversé le Pacifique Nord à bord d’un container. Tout indiquer que la moto provenait du Japon. Je n’avais pas oser conclure l’article par un message d’espoir, de peur d’apprendre une mauvaise nouvelle par la suite, au vu du chiffre annoncé de 11 000 disparus dans la région d’où était censé venir l’engin.

Le propriétaire, Ikuo Yokoyama,  29 ans et habitant la ville de Yamamoto dans la préfecture de Miyagi, a été recherché activement par des représentants de la MoCo au Japon et retrouvé grâce à sa plaque d’immatriculation encore intacte.

Monsieur Yokoyama, touché de plein fouet par le tsunami, avait placé son V-Twin dans ce container avant la catastrophe et ne pensait plus jamais retrouver son jouet. Il faut dire que loin de ce pré-occupé de sa machine, le jeune homme à perdu trois membres de sa famille, ainsi que sa maison dans les flots.

Actuellement en hébergement temporaire, les représentants locaux, aidés par les journalistes vont s’occuper des démarches administratives, et des frais de restauration pour que notre rescapé puisse retrouver sa monte.

Selon les experts, il resterait encore 1,5 millions de tonnes de débris dans les eaux qui devraient arriver sur les côtes nord américaines progressivement jusqu’en 2014.

Le mot de la fin, je le laisse à notre rescapé, chanceux dans son malheur, qui a dit ses mots à sa promise qui sera prochainement de retour au pays, lorsqu’une télé nippone lui a demandé si il avait quelque chose à lui dire: « Thanks for coming back buddy » (traduction approximative: « Merci de revenir mon pote ».

Source et photo

Les commentaires sont fermés.