Morgan 3 Wheeler

Morgan 3 WheelerHabituellement sur Potato.fr, on parle moto de caractère, éventuellement side-car qui a de la gueule voir trike à poil, même si ça se fait rare. Voiture? Jamais! Et si l’engin était une belle anglaise avec un moteur V-Twin à injection essence de 1975cc de la marque S&S série X-Wedge, le tout refroidi par air. Tant pis pour le volant, il faut parler de cette incroyable Morgan 3 Wheeler, son double cylindre en V qui sert de pare choc, et sa ligne d’avion de chasse issus de la seconde guerre mondiale garni de chrome et de cuir.

Morgan 3 WheelerPetit retour en arrière. Produit depuis 1911 à partir de moteurs V-Twin tels que des J.A.P, en 1939, les moteurs V-Twin firent place aux moteurs quatre pattes Ford à soupapes latérales pour qu’en 1952 la production s’arrête au profit de voitures à quatre roues.

La mouvance rétro passe par là, et les designers de chez Morgan font le reste. Présenté au Salon de Genève en 2011, la firme britannique fait sensation en revenant sur ses classiques.Morgan 3 Wheeler Les rumeurs évoquent alors un moteur Harley-Davidson Screamin Eagle , couplé à une boite de vitesse Mazda à 5 rapports pour un poids total inférieur à 500 kg. Le prototype alors exposé au publique affichera un moteur S&S et un poids revu à la hausse de 25 petits kilos, qui restera sur le modèle commercialisé avec à la clé une homologation route pour les Etats-Unis et l’Europe.

Morgan 3 WheelerCôté performance, on retiendra les 6s affichés pour passer de 0 à 100km/h, pour un couple de 140N.m, et un poids réparti à l’avant pour lequel les deux pneus de 4.00 pouces de large sur 19 pouces de haut, et les deux freins à disques en acier ne pourront pas grand chose comparé aux 195km/h maxi que l’engin se dit pouvoir atteindre. Je vous invite à regarder l’épisode du Top Gear britannique ou le test de cet engin démoniaque est réalisé (en anglais). A noter que l’émission a décerné en 2011 le titre de « Not-a-car car of the year » award. Heureusement cela n’a pas découragé la firme anglaise de commercialiser cette pépite.

A partir de 25 000£, vous pourrez garnir votre garage d’un de ces petits bijoux métallurgique produit à 500 exemplaires par an, dont certaines séries spéciales pourraient aiguiser votre appétit (Gulf ou Superdry) a en vider un peu plus le portefeuille.

Source et images

Et si Royal Enfield revenait au V-Twin de ses débuts ?

Musket V-Twin 998ccL’histoire commence en 2003, quand Aniket Vardhan, diplômé d’un master en design industriel aux U.S.A. et originaire d’Inde se met en tête de reproduire un V-Twin produit par Royal Enfield il y a fort longtemps: le Musket. Parti d’un moteur original, l’ingénieur a reconstituer sur ordinateur son modèle, pour retravailler sa conception une vingtaine de foi, lâché l’affaire, puis est revenu plein de motivation pour produire une version 700cc.

Pour sa deuxième tentative, l’homme a reprduit son v-twin, sauf que cette fois-ci, on s’approche de plus en plus de la cylindrée envisageable pour un big-twin avec un cylindrée non négligeable de 998cc.

L’angle des cylindes a été revu à 59° pour une installation plus aisé dans un cadre légèrement stretché de 2,3 pouces de Bullet 350 ou 500cc, qui en utilisant les hauts moteurs d’origines auquel il faudra rajouter un deuxième couple cylindre/piston donneront ainsi accès à 700 voir 998cc de poumons v-twinnés.

L’ingénieur ingénieux a mis à disposition une vidéo pour que l’on entende ronronné sa création.

Une solution prête à être utilisé par Royal Enfield, sans payer un cents de recherche et développement, pour un résultat qui parait totalement en adéquation avec l’image rétro de la moto. Si la moto américaine serait sur le point de s’adapter pour le marché indien en diminuant sa cylindrée, la moto indienne, pourrait s’adapter au marché international en augmentant sa cylindrée.

Pour retrouver prochainement une Royal Enfield avec un double cylindre en V de presque 1000cc sortie d’usine, encore faudrait il que le projet sorte du garage de ce passioné pour arriver aux oreilles d’une compagnie au passif britanico-indien, et qu’une volonté commerciale motive le tout. A mi-chemin entre de l’art et de l’ingénierie, ce moteur devrait faire tourner bien des têtes, et il y a fort à parier qu’on devrait en attendre reparler ailleurs qu’au détour d’un comptoir dans la rubrique fait divers.

Pour plus d’informations et photos…

 

Harley Davidson : une moto dedie au marche indien en 2014

Drapeau Inde  Harley DavidsonSi en mai dernier la MoCo démentait clairement vouloir produire une moto de petite cylindrée à destination du seul marché indien, il n’en reste pas moins qu’on est sait toujours pas comment la firme va gagner ces 25% de croissances annuelles des ventes sur 5 ans.

Avancé par Cyril Huze dans une publication du 18/12/2012, le célèbre blogueur américain indique qu’un moto serait produite à destination par et pour le marché indien. Pas de source dévoilé. L’article ne donne pas non plus, plus de détails, mais pour s’attaquer à la plus grosse part de marché existant, c’est à dire au deux roues moteurs inférieurs à 600cm3 représentant 12 millions d’unités annuelle, les résidants de l’avenue Juneau vont devoir revenir sur ses déclarations. Et il faut bien avouer que la concurrence est elle bien passée à l’offensive, comme Yamaha qui a récemment fait savoir qu’elle lancerait une production de sportive de 250cm3 de cylindrée à l’horizon 2014 pour ce marché qui a une croissance à deux chiffres.

Autre solution, autre possibilité. Et si le constructeur américain comptait juste sur l’augmentation de son réseau de revendeur qui passerait de 9 actuellement à 13 sur fin 2013, ou encore une attractivité intimement liée à la notoriété de la marque couplé à la croissance de ce pays. La marque continue de déployer, décliner et assembler son catalogue localement, avec un sixième modèle qui n’est autre que le Fat Boy, reporte le Deccan Herald dans un article du 19/12/2012.

Il est bon de rappeler, que l’introduction de la marque effectué en juillet 2010 aura vu les ventes montés à 1000 unités à fin 2011, et vise à présent les 2000 unités pour l’année 2012 avec une cible à 16000 unités vendues sur ce marché pour 2016. Le tout made in India!

Source

Sportster Stella Alpina en vidéo

Stella Alpina - Sportster XL 2004Glané chez le toujours très inspiré Dragoo Huntaz Cyclaz, qui partage des vidéos de très bon goût, cette vidéo produite en tant que publicité pour la concession de Montova par Roberto Rossi, accessoirement propriétaire de ce franchisé italien.

Ce Sportster 1200 XL de 2004, très joliment préparé Japan’Style et vendu à seulement 5 exemplaires a servi dans ce spot publicitaire. Un bon gros bol d’air pur.

Plus d’images de la bête par .

Source et source et images

American Chopper Live – The Revenge

Moto de PJD Paul Junior- American Chopper Live 2012

Moto de PJD Paul Junior- American Chopper Live 2012

L’année dernière, dans son show à l’américaine, Discovery Channel nous proposait un épisode spéciale de American Chopper, avec les illustres Teutul de chez (par ordre d’apparition) Orange County Choppers et Paul Junior Design, une rencontre au sommet pour départager qui de Paul Senior, Paul Junior ou Jesse James serait le meilleur constructeur, sur une création unique et conçu pour l’occasion, le tout en direct de Las Vegas. Paul Junior avait alors remporté le précieux trophée au nez et à la barbe de son père et du gangsta du chopper.

Moto de Gas Monkey Garage - American Chopper Live 2012

Moto de Gas Monkey Garage – American Chopper Live 2012

Pour cette 10ème et dernière saison de American Chopper, Discovery Channel remet le couvert en rajoutant un nouveau participant dans l’arène, bien connu des accrocs du cable/satellite dans l’émission Fast’n'Loud avec  Richard Rawlings et Aaron Kaufmann de chez Gas Monkey Garage.

 

Moto de Jesse James - American Chopper Live 2012

Moto de Jesse James – American Chopper Live 2012

Le gagnant de cette revanche, comme l’année passée, est Paul Junior. Petit détails qui a néanmoins son importance dans cette victoire: les votes proviennent exclusivement du publique par SMS, un peu comme ce qu’il se fait chez nous pour Miss France par exemple. Autant dire que le résultat se fait contester et critiquer, reléguant au rang de vote de popularité cette élection. Venant de Cyril Huze, ça peut faire mal, même si cela n’enlève en rien au mérite de chaque participant.

Moto de OCC Paul Senior - American Chopper Live 2012

Moto de OCC Paul Senior – American Chopper Live 2012

L’épisode devrait débarquer prochainement (lire d’ici quelques mois) dans nos contrées gauloise, et sur CanaSat exclusivement en fin de saison 10 de American Chopper, qui devrait également marquer la fin de la série. On pourrait peut-être laissé la main à l’équipe de Gas Monkey Garage, pour faire du vrai American Chopper. Vous en pensez quoi ? :)

 

Source et images

El Diablo Magazine ferme ses portes

Il y a des mails qui font mal, et d’autres qui font très mal. C’est le cas de ce courrier électronique adressé à tous les abonnés de la newsletter de El Diablo Magazine ce lundi 10 décembre 2012 à 11h31. El Diablo Magazine ferme.

Depuis janvier 2009, Alex Patrocinio, graphiste/illustrateur partageait dans une édition numérique des reportages et des photos autour du chopper, hot-rod, café racer musique rock en fond sonore, le tout à la sauce Barcelona bien punchy.

Après une refonte de son site en milieu d’année 2012 dont je vous parlais dans ce billet, où le slogan du site devient « Fuck the crisis! Ride! », les sponsors se sont faits rare, la vente de merchandising estampillé et produits par le jeune designer catalan n’ont plus suffi à faire vivre ce dernier, préférant se consacrer exclusivement à son métier d’origine.

Il faut bien l’avouer, c’est certainement la fin d’une ère, d’un magazine numérique qui n’a pas tenu à la crise qui affiche un taux de chômage record de l’ordre de 25% au-delà des Pyrénées, qui n’a pas su où pu s’adapter pour survivre, mais c’est avant tout une décision courageuse d’un éditeur de talent.

Bon vent à Alex Patrocinio, et encore merci pour ces 3 année de publications de qualité qui ont alimenter les photovores que nous sommes.

El Diablo Magazine · Final de la historia · The final day

I will not continue with my magazine. Abandoned the project due to lack of advertising and selling clothes. The crisis in my country does not allow me to continue with the magazine.

Thanks and see you! Alex Patrocinio

Llevo varias semanas dándole vueltas al asunto en mi cabeza. He decidido dejar de publicar « El Diablo Magazine ». Es duro y un tanto triste para mí, pero lo cierto es que debo hacerl
o por responsabilidad hacia mi estudio de diseño, mi vida familar y en favor de mis clientes. Mi profesión es la de diseñador e ilustrador y a eso exclusivamente me voy a dedicar. Ha llegado un momento límite en mi vida en el que debo toma decisiones que me permitan sobrevivir, así de claro y conciso.

El Diablo Magazine vió la luz en Enero de 2009, cuando ni siquiera la crisis estaba en nuestras mentes. Todo funcionó muy bien,
; se vendían camisetas del magazine y muchos fueron los que nos confiaban su publicidad y difusión. Sin pretenderlo, mi proyecto me hizo ser un tipo conocido y famoso en todo el mundo.

Ahora la situación ha cambiado de un modo drástico y ya no puedo permitirme el lujo de continuar. Mi capacidad altruísta tiene un límite. Dicho límite es la situación económica actual que azota a nuestro querido sector custom y que desgraciadamente está acabando con muchos proyectos.

Seguiré en el sector, ya que esta es mi casa y como ilustrador y diseñador aún tengo muchas cosas que decir. Nuevos proyectos tengo en mente, aunque no estén relacionados con el mundo editorial. Muy pronto tendréis noticias de mis nuevas iniciativas y espero tener vuestro valioso apoyo.

Este es el final de una gran historia. Me queda agradeceros toda vuestra atención y apoyo. Miles de lectores en todo el mundo me han hecho feliz durante cuatro años de mi vida y nunca lo olvidaré. Un abrazo muy fuerte a mis colaboradores y amigos del magazine.

Mucha suerte y nos vemos en el asfalto. Un abrazo y a vuestro servicio.

Alex Patrocinio – alex@eldiablomagazine.com

Art Director – Editor « El Diablo Magazine » – www.eldiablomagazine.com
Corbera de Llobregat (Barcelona) – Tel. 931 814 980

Pour éponger mes larmes, je vais aller faire un tour sur la boutique du site, afin de me commander quelques t-shirt qui vont devenir collector.

Harley-Davidson Alger pour bientôt

Vue 3D de la concession Harley-Davidson Alger (Algérie)

Vue 3D de la concession Harley-Davidson Alger (Algérie)

Déjà implantée dans ce pays voisin qu’est le Maroc, la MoCo n’était pour le moment pas représentée dans ce pays du Maghreb. A en croire le compte à rebours du tout nouveau site Harley-Davidson Alger la première concession algérienne devrait ouvrir ses portes le vendredi 16 novembre 2012.

Quand on sait que l’Algérie est un des premiers pays émergeant du continent africain, juste derrière l’Afrique du Sud, il y a de quoi trouver surprenant que personne n’ai sorti ce filon de terre avant. L’investisseur et futur concessionnaire algérois, Saker Keredine, est un entrepreneur qui a déjà une présence dans le milieu de l’accessoire automobile, mais aussi importateur de scooters de marques tels MBK, Benelli ou encore Keeway via la société Prox4.

La concession devrait proposer l’intégralité du catalogue deux roues estampillé « Bar & Shield », la reprise et la vente de motos de secondes mains, des vêtements et accessoires de la marque, ainsi que l’inévitable atelier de maintenance et réparation dédié aux belles américaines.

Je me pose une question à laquelle certains d’entre vous sauraient répondre: existe-t-il dans les pays du Maghreb, des customiseurs et des shows bike?

Source et image

L’actualité V-Twin de la semaine du 6 août 2012

La semaine dernière, des sujets de fond ont été traité par les médias, sans pour autant que je m’attarde dessus. Il est temps pour moi de revenir sur ces sujets relatifs à l’actualité V-Twin de façon brèves.

Achat minimum de 15 litres de SP E15 aux Etats-Unis

logo SP-E15En France, nous avons un SP95/E10 qui fait déjà controverse, avec des histoires de casses pré-maturées de moteurs, et un bio-carburant qui ne semble pas être au goût de tout le monde. Aux Etats-Unis d’Amérique, l’E15 a déjà fait son apparition avec une directive venant de l’U.S. Environmental Protection Agency (EPA) demandant aux stations services, dans le cas ou l’essence traditionnelle et le mélange sans plomb/éthanol provienne du même tuyau/pompe, de contraindre les usager à acheter au minimum 4 gallons, soit environ 15,1 litres d’essence sans plomb E10 ou 15. La raison invoqué serait qu’un résidu de ce nouveau mélange aurait des effet néfastes sur les véhicules antérieures à juin 2007 pour les véhicules légers, sachant que cela n’inclus pas les motos.  Source

Mortalité routière en hausse ou en baisse sur juillet 2012

Logo Sécurité Routière - Tous Responsable Le 6 août 2012, la Sécurité Routière a publié un bilan pour juillet 2012, retranscrit par moto-station.com et titrait « Sécurité routière : Baisse de la mortalité à moto en juillet 2012 ! » pendant que le repaire des motards affichait « La mortalité routière en hausse en juillet » allant dans le sens de ce qui était publié par le communiqué officiel de la SR. La vérité se trouve entre les deux. La mortalité, toute catégorie de véhicules confondus, est en hausse de 3,6% entre  juillet de cette année et le même mois 2011. Si l’on s’attarde uniquement sur la partie motocyclette (deux roues supérieurs à 125cc), on constate une diminution de 5,4% pour le seul mois de juillet 2012 comparé à la même période 2011. Source

Vente de motos en hausses aux U.S.A

Logo Motorcycle Industry Council - USALes chiffres des ventes de motos aux U.S.A. ont été publiés, et minorent la croissance 6,7% enregistré sur le premier trimestre 2012, avec 2,8% d’augmentation pour le second trimestre 2012. Pour rappel les U.S.A représente plus de 65% des ventes globales pour Harley-Davidson. Source

Le softail d’Eddie Van Halen en vente

Harley-Davidson Softail 1991 Custom - Eddie Van HalenCe softail de 1991 customisé et dont le réservoir est signé par le célèbre guitariste, affiche 811 miles soit 1305 kilomètres environ au compteur, et est en vente sur le site VintageAndRare.com. Pas beaucoup plus d’info sur le sujet, si ce n’est que l’actuel propriétaire n’a jamais roulé avec depuis son achat au possesseur originel, et qu’elle devrait changer de main contre 110 000$ soit environ 87 000€. Source

Le top 15 des plus mauvais en Europe

photo circulation routièreBasé sur le ressenti d’un panel de plus de 30 000 personnes dans 23 des pays de l’Europe entre avril et mai 2012, via le site Zoover.com, les plus mauvais conducteurs européens seraient les italiens, puis les grecs suivis de près par les polonais. La France est elle dans le top 5 devancé de peu par nos voisins germaniques. Mouais… Source et image

Harley-Davidson Nuremberg homologue UE un moteur 131ci

Logo HD Nuremberg - homologation UE V-Twin131ciJims est un constructeur américain qui produit des pièces performances, et notamment un moteur 131ci (c’est à dire 2144cc!) V-Twin estampillé Screamin’ Eagle, qui ne sont pas homologués routes dixit le fabriquant, et habituellement compliqué à trouver dans une poignée de revendeur nord américain. Ce moteur développe la bagatelle de 130 chevaux et quelques 180 N.m, alors qu’en France, la limite est toujours fixée à 100 chevaux. Pourtant cette limite n’existe pas au niveau européen, et c’est peut être pour cela que nos voisins allemands de Harley-Davidson Nuremberg ont réussi à rendre la bête Street Legal.

Shelby Mustang GT V8 427ci V/s Harley-Davidson Fat Boy V2 131ci -crédit photo © Burghard König

Shelby Mustang GT V8 427ci V/s Harley-Davidson Fat Boy V2 131ci -crédit photo © Burghard König

Si la distance ne vous fait pas peur, ce moteur pourra venir s’intégrer dans tous les châssis stock ou aftermarket disposant d’une chambre pleine pouvant accueillir le V-Twin à la cylindrée dantesque, avec une légère inconnue: le prix.

Pour faire la promotion de sa nouveautée à faire pâlir nos amis de l’autre côté de l’Atlantique, le concessionnaire bavarois a fait réalisé une vidéo où une Shelby Mustang GT animée par un V8 de 7 litres affronte sur circuit un Fat Boy équipé du fameux mastodonte en « V » double piston fraîchement homologué.

Le véritable exploit, est d’avoir réussi à homologué route ce moteur en eErope, alors qu’il se destine initialement à la compétition, et cela, même sur son sol d’origine américain dont la législation paraissait pourtant moins restrictive.

Source et images

Johnny Pag le custom made in Canada

Johnny Pag - logoQuand on pense motos custom, on pense Amérique et inévitablement Etats-Unis de ce même continent Il existe pourtant des constructeurs un peu partout autour de la planète qui produisent de façon artisanale ou industriel des motos personalisées/personnalisables avec un ADN fortement américains, ou pas du tout. Johnny Pag est lui un proche voisin du pays du V-Twin surdimensionné, j’ai nommé le Canada.

Quand on regarde la catalogue actuel de la firme, on découvre une gamme allant du 125cm3 au 600cm3, une partie cycle typée custom de quoi rappeler un certains Leonart qui produit du modèle « Frisco Style » à la sauce petit cube. Pour cause les deux marques ont la même usine d’assemblage chinoise nommée Regal Raptor.

Johnny Pag - Malibu 600cc

Johnny Pag – Malibu 600cc

Lundi nous apprenions via le site CMGOnline.com, que la firme originaire du pays au drapeau à la feuille d’érable préparait un cruiser équipé  d’un moteur de 1650cc fabriqué aux Etats-Unis, allant même jusqu’à lâcher le nom de S&S pour son moulin double piston, même si cette délation semble plus être de la spéculation qu’une réelle information. Pour l’entrée au livre des records, cela en ferait la moto d’assemblage chinois ayant la plus importante cylindrée.

Sur notre territoire gaulois, je n’ai pas pu trouver de revendeur, même si un site officiel et dédié au pays est en place.

A l’heure de la mondialisation, un big twin US expédié en Chine pour intégrer un chassis dessiné au Canada, ça n’a rien d’étonnant, mais encore faut-il se faire à l’idée et franchir le pas. Peut être qu’un prix agressif aidera les moins récalcitrants à se décider.

Source et Images